En Corse, la pianiste russe Anna Tsybuleva illumine les Nuits du Piano de Bastia et Erbalunga

L'interprète russe était en concert au palais des Gouverneurs de Bastia dans le cadre de la onzième édition du festival des Nuits du Piano d'Erbalunga qui se poursuit jusqu'au 2 août 2022. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La pianiste russe Anna Tsybuleva lors de son concert à Bastia le 27 juillet 2022 pour les Nuits du Piano d'Erbalunga (France 3 Corse)

C'est un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique classique, les Nuits du Piano d'Erbalunga en Haute-Corse rassemblent chaque année de nombreux mélomanes autour d'une programmation internationale de très grande qualité.

À l'image du concert de la pianiste russe Anna Tsybuleva organisé ce mercredi 27 juillet au Palais des Gouverneurs de Bastia.

Nuits du Piano Anna sybuleva
France 3 Corse S. Graziani / V. Boulay / C. Reveillaud

Le public conquis

Lors de son concert de mercredi soir, Anna Tsybuleva a interprété la Polonaise op.89 en do majeur de Beethoven, la Sonate n° 3 op.5 en fa mineur de Brahms et plusieurs compositions de Chopin. 

Son sens unique de l’interprétation, d’une fascinante intimité a entraîné les spectateurs dans un univers musical très personnel. Le public présent dans la cour du musée était sous le charme. "C'est absolument extraordinaire, sa force de frappe, sa poésie, elle ne joue rien de mièvre, c'est exceptionnel", s'enthousiasme une mélomane. "J'aime regarder la passion chez les artistes et elle était passionnée quand elle jouait", rapporte une autre spectatrice. 

Partager la musique malgré la guerre en Ukraine

Décrite par Gramophone Magazine comme possédant "une intelligence musicale et un sens aigu du clavier, Anna Tsybuleva s’est trouvée sous le feu des projecteurs en 2015 lorsqu’elle a remporté le premier Prix du Concours international de Piano de Leeds en Angleterre. Saluée par la critique pour sa performance, elle a été présentée comme "une pianiste avec un don rare". 

Dans le contexte de guerre qui oppose la Russie à l'Ukraine, l'artiste mesure la chance de pouvoir jouer encore. Ailleurs, certains de ses compatriotes ont dû annuler leurs concerts. "Je suis très chanceuse d'avoir cette opportunité de jouer, de partager cet art musical avec le public car c'est la chose la plus importante pour nous", assure la musicienne. 

À 32 ans, la pianiste russe se produit sur les scènes du monde entier, y compris en Asie. Très inspirée par la nature, elle éprouve une grande joie à jouer en Corse. "En approchant la Corse en avion, j'étais éblouie, émue aux larmes en voyant l'île, pour moi c'est un public de jouer pour le public corse", confie-t-elle. 

Un festival dénicheur de talents

Une atmosphère intimiste dans un cadre magique, depuis plus de vingt ans "Les Nuits du Piano d'Erbalunga" gagnent en notoriété et en qualité. Les organisateurs appliquent la même recette pour attirer les mélomanes. 

À côté des plus grands noms de la musique classique, le festival s'attache aussi à mettre en lumière des jeunes talents. "On a eu des très "beaux coups", on a fait jouer Kantorow qui a eu le grand prix Tchaïkovski et des jeunes que l'on a pris avant qu'ils aient des grands prix et ça c'est une fierté pour nous", se réjouit Patrice Moracchini, organisateur du festival. 

Les Nuits du Piano se poursuivent jusqu'au 2 août 2022 au théâtre de verdure d'Erbalunga. 

Au programme dimanche 31 juillet : Severin von Eckardstein ; mardi 2 août : Martin James Bartelett 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.