De retour après 16 ans d'absence, le concours de trompette Maurice André attire des jeunes prodiges du monde entier

Le prestigieux concours de trompette Maurice André est de retour grâce à l'implication d'Ibrahim Maalouf. Cette 7e édition est un formidable tremplin pour les jeunes trompettistes du monde entier qui tenteront de remporter la finale, le 27 novembre prochain à la Seine Musicale de Paris.

Article rédigé par
Diego Caparros - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les participants sont accompagnés au piano lors de leurs auditions. (France 3 Paris Ile de France)

"Si vous demandez à n'importe qui dans la rue, il ne saura pas qui est Maurice André, si vous demandez à n'importe quel trompettiste, il le connaîtra assurément", s'amuse James, venu de Philadelphie pour passer le concours. Grand trompettiste classique mondialement reconnu, l'Alésien Maurice André a consacré sa carrière et son souffle à restaurer l'image de son instrument dans le milieu classique. L'artiste a également donné son nom à un concours international de trompette créé en 1979. 10 ans après la disparition du virtuose et 16 ans après la dernière édition en date, le concours international de trompette Maurice André fait son grand retour.

Après 16 ans d'absence, le prestigieux concours de trompette Maurice André est de retour
FTR

France 3 Paris Ile de France / M. Prevost / O. Badin / J. Sarfati / S. Bar

Cette résurrection, on la doit à Ibrahim Maalouf, qui a un lien particulier et très personnel avec Maurice André. "Si je vis en France aujourd'hui, c'est complètement grâce à Maurice André. Quand mon père est arrivé ici, il lui a ouvert les bras et l'a accepté dans sa classe. Aujourd'hui, je suis l'enfant de cet enfant de Maurice André", témoigne avec émotion le trompettiste, lui-même lauréat du concours en 2003. À son nom et à d'autres (Gabor Boldoczki, David Guerrier...) s'ajoutera celui d'un - ou d'une - nouvel(le) artiste sélectionné le 27 novembre prochain, à la Seine Musicale de Paris.

Le concours est une opportunité immanquable pour de jeunes trompettistes du monde entier, souhaitant se faire un nom sur la scène internationale.  Au total, ce sont 80 candidats de 16 nationalités différentes qui y participent jusqu’à dimanche. Pour Florent, étudiant français à la Haute École de musique de Berlin, ce concours possède une aura particulière. "Dès le départ, les professeurs nous disaient que si nous voulions une version, on pouvait prendre celle de Maurice André. C'est toujours la première que l'on écoute."

Le prochain lauréat devrait également suivre les pas de Maurice André. "Il y a beaucoup de talent, des trompettistes de 17 ans vraiment incroyables. Dans le futur, ils développeront leur carrière", s'enthousiame la cheffe d'orchestre Glass Marcano, également présidente du jury. Les finalistes se produiront devant elle et le reste du jury dimanche 27 novembre à 15 heures, accompagnés de l’Orchestre symphonique de la Garde Républicaine. Le 1er prix est fixé à 12 000 €, le second à 6 000 € et le troisième prix recevra une somme de 3 000 €.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.