A Lille, spectateurs et musiciens émus pour le concert symphonique de reprise de l’ONL

Sept mois que les musiciens de l’Orchestre national de Lille n’avaient pas entendu d’applaudissements. Samedi, ils sont enfin remontés sur scène devant un vrai public pour un concert de reprise gratuit. Le public attendait cela avec impatience.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les concerts ont repris pour l'Orchestre national de Lille. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / GURAK Sébastien)

La salle ne pouvait pas être pleine, mais l’émotion des premiers spectateurs était palpable. Quelques dizaines de chanceux, la plupart abonnés, heureux de retrouver le chemin des concerts. Une "joie" et un "retour à la vie" pour un spectateur. Sa voisine renchérit et pour elle, rien ne vaut le contact, la communion avec les musiciens et le ressenti partagé.

"Premier d'une longue série"

Une joie partagée par l’orchestre malgré un peu de fébrilité pour ce premier concert depuis plus de sept mois. "Je suis un petit peu nerveuse quand même mais impatiente et on espère que c’est le premier d’une longue série et que ça ne va plus s’arrêter parce que le métier de musicien, ce n’est pas de jouer devant des caméras, c’est l’interaction avec les vrais gens, le vrai public, de sentir l’émotion qui circule entre eux et nous", confie Julia Petitjean, contrebassiste.  

A Lille, spectateurs et musiciens émus pour le concert symphonique de reprise de l’ONL

Pour ce premier concert d’après confinement, gratuit, des œuvres de jeunesse de Mozart mais aussi de Schubert au programme. Et de nouveau, la salle de l’Auditorium du Nouveau Siècle vibre aux sons des instruments, pour le grand bonheur de tous, au point d’arracher quelques larmes à certains spectateurs à qui, ces moments avaient terriblement manqué. Une émotion partagée par tout l'ensemble, notamment sur le dernier morceau, comme le raconte le chef de l’ONL Alexandre Bloch : "A la fin du bis, qui est une pièce qui finit de manière très calme, envolée on va dire, le fait de sentir le silence dans la salle, mais un silence rempli, alors là c’était le summum".

Le même concert sera donné ce mardi 25 mai à 19h (en direct sur facebook également). Puis les 24 et 25 juin aura lieu le concert de clôture de saison avec notamment le violoniste Nemanja Radulović en résidence à l’ONL. Puis les 7, 8 et 10 juillet, le public pourra découvrir une création, version revisitée du célèbre opéra-bouffe d’Offenbach : La Belle Hélène.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.