Le festival Les Détours de Babel de Grenoble fusionne, en ligne, classique, jazz et musiques du monde

Jusqu'au 10 avril 2021, des artistes venus de différents univers musicaux ont enregistré à Grenoble des concerts pour partager malgré tout leur art en ligne. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Détours de Babel propose des concerts en ligne avec des musiciens de différents horizons (France 3 Alpes)

Comme la plupart des festivals français, les Détours de Babel subissent à leur tour l'annulation de l'édition printanière. Mais pour les organisateurs du festival grenoblois, pas question de rester silencieux.

Durant trois semaines et jusqu'au 10 avril 2021, une version numérique est proposée en ligne aux amateurs de création musicale. Des plateaux d'artistes inédits viennent enrichir la programmation, à l'image de ce quatuor qui rassemble Zamakan et Anissa Nehari Lola Malique. Un mélange de musique orientale et de musique classique.

Festival Détours de Babel à Grenoble

Des concerts épicés

Le duo Zamakan, composé d’Abdallah Abozekry au saz et de Baptiste Ferrandis à la guitare, explore avec fougue et sensibilité les chemins de traverse qui rassemblent l’Orient à Occident. Anissa Nehari, percussionniste aux influences touareg et hip-hop, et Lola Malique, violoncelliste au parcours classique et contemporain, mélangent leurs envies, leurs univers et leurs voix. Pas étonnant que ces quatre musiciens férus de découvertes et d'expériences aient accepté de jouer dans ce format inédit. "C'était logique que l'on partage un plateau ensemble car il y a des ponts entre ce qu'ils font et ce que nous faisons. Du classique à la musique orientale, on a plein d'épices en commun qui nous permettent de cuisiner ensemble", assure la musicienne Anissa Nehari.

Si chaque duo est venu enregistrer son propre live pour les Détours de Babel, le choix de faire dialoguer leurs instruments sur deux morceaux de leur répertoire respectif relevait de l'évidence. "Il y a une certaine langueur qui se mariait bien avec le violoncelle, on a chacun un rôle bien défini et ça marche bien", confie Baptiste du groupe Zamakan.

La fin du festival en ligne promet encore de belles rencontres. Une vingtaine d'aventures musicales, podcasts et documentaires sont proposés en live streaming et rediffusés sur le site des Détours de Babel. Et pour ne pas baisser les bras face à la morosité ambiante, les programmateurs nous promettent des concerts en vrai et en public du 5 septembre au 8 octobre 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.