Zazie ouvre en beauté la première édition du "Aiò festivale" d'Ajaccio

La chanteuse a inauguré le tout nouveau festival de musique d'Ajaccio. Sur les hauteurs de la ville, la place du Casone a pris des airs de scène géante. 

Zazie en concert lors de sa tournée \"Essenciel\"
Zazie en concert lors de sa tournée "Essenciel" (HUGO MARIE / EPA)

Jusqu'au 10 août, le "Aiò festivale" d'Ajaccio propose trois soirs de concerts au théâtre de verdure du Casone. C'est Zazie qui a ouvert le bal devant près de 1600 spectateurs. La chanteuse a tout donné, sur scène mais aussi au milieu de la foule, pour inciter le public à quitter les chaises et à reprendre avec elle les refrains de ses tubes.

Savant dosage de "classiques" et de nouveautés

Après trois ans d'absence, Zazie est de retour avec son dixième album, Essenciel. Sur scène, elle interprète ses nouveaux titres plus électro pop. Le show était aussi poctué de ses tubes comme Rue de la paix, Zen ou encore J’envoie valser.

"Il y a pas mal de gens qui peuvent me connaître autrement, parce qu’ils m’ont connue sur 'The Voice', ou ils connaissent des chansons qui sont plus rassurantes pour eux. Donc c’est normal de prendre du temps. À la fin on était très très heureux de l’accueil, parce qu’ils sont venus", confie la chanteuse.

Youtube

Aiò : une programmation éclectique

C'est un petit nouveau dans le paysage des festivals de l'été sur l'île de beauté, pour sa première édition, le tout nouveau "Aiò festivale" d'Ajaccio a vu les choses en grand. Après Zazie, Patrick Bruel a pris les rennes du théâtre de verdure et c'est Dadju qui fermera la marche, ce samedi 10 août. 

"L’idée c’était de faire trois soirées avec au moins deux types de publics différents. Et c’est ce qu’on arrive à faire. Zazie peut coller sur Bruel, bien que Zazie ce soit un mixte hommes-femmes, alors que pour Bruel il y a beaucoup plus de femmes, et Dadju c’est les jeunes", explique Michel Marti, directeur du Aiò Festivale.

Près de 7000 personnes sont attendues sur trois jours.