Victoires : Christine & the Queens, Julien Doré et le duo Souchon-Voulzy sacrés

Un palmarès transgénérationnel pour les trente ans des Victoires de la Musique, c'est ce qu'a réservé la cérémonie dédiée à la chanson francophone sous toutes ses formes, vendredi soir à Paris, sur France 2 et sur Culturebox. La cérémonie du trentenaire des Victoires, ponctuée d'images d'archives, s'est achevée peu avant 1h00 du matin.

Christine and the Queens pendant sa première prestation musicale aux Victoires de la Musique (13 février 2015)
Christine and the Queens pendant sa première prestation musicale aux Victoires de la Musique (13 février 2015) (Bertrand Guay / AFP)
Sujet France 2 : A. Guéry, A. Jolly, E. Denis, R. Gardeux, C. Ferron
Favorite avec cinq nominations, Christine & the Queens n'a finalement glané "que" deux Victoires, mais elle n'a pas raté la plus belle, celle d'interprète féminine de l'année, en plus de celle du vidéo-clip pour "Saint-Claude". "Il y a un an, j'étais ici comme un petit enfant, j'étais déguisée un peu en victoire de la musique", a déclaré la chanteuse en référence au costume qu'elle portait l'an dernier pour une prestation très remarquée, entre chanson française, électro et chorégraphies sophistiquées.
"Je voudrais remercier Christine, le prénom que j'ai trouvé pour aller un petit peu mieux, pour chanter et pour écrire, et pour dire des choses que je n'osais pas dire", a ajouté la chanteuse de 26 ans, Héloïse Letissier de son vrai nom, originaire de la région nantaise.
Le sacre de Julien Doré
Côté masculin, la nouvelle génération, incarnée par Julien Doré, a également soufflé la vedette à Calogero et surtout à Johnny Hallyday, 71 ans, souvent nommé mais rarement récompensé dans cette catégorie reine. Julien Doré, 32 ans, ex-vainqueur mémorable de la Nouvelle Star (édition 2007), qui vient de publier son premier album live, décroche sa troisième Victoire.
Très ému, avant de quitter la scène, il a rendu hommage à deux grandes figures de l'écologie "qui ont changé (sa) façon de penser" l'astrophysicien Hubert Reeves et l'essayiste Pierre Rabhi.

Calogero se console avec la chanson de l'année
Calogero n'est pas parti bredouille vendredi soir. Il a remporté la Victoire de la chanson de l'année, la seule décernée par le vote du public, pour le titre "Un jour au mauvais endroit" sur le drame d'Échirolles, deux jeunes lynchés en 2012 dans la banlieue grenobloise, d'où le chanteur est originaire.
The Do, album rock de l'année
La nouvelle génération a également été sacrée à travers le duo The Do (album rock), récompensé pour son troisième disque, "Shake, Shook, Shaken", aux chansons très dansantes.
Indila et Benjamin Clementine, les révélations
La mystérieuse Indila, artiste féminine ayant vendu le plus de disques en 2014 en France avec son premier album "Mini World", a obtenu le trophée de la révélation album.
Le longiligne Benjamin Clementine, pianiste londonien adopté par la France, doté d'un beau timbre de baryton lyrique et envoûtant, a été récompensé de son côté en tant que révélation scène.
Stromae, nouveau trophée, nouvelle performance
Stromae, star des Victoires 2014 avec trois récompenses, a de nouveau été primé lors de l'édition 2015 pour son spectacle joué toute l'année dernière. Le prodige belge, auteur sur scène d'une très belle prestation sur sa chanson "Carmen", en est à cinq Victoires au total.
Souchon et Voulzy, couronnés pour leur premier album en duo
Mais les Victoires n'ont pas complètement oublié les artistes confirmés, en primant le premier album en duo des inséparables Alain Souchon et Laurent Voulzy, qui ont damé le pion à Calogero et à la "reine" Christine.
"Nous, on fait des chansons ensemble depuis longtemps, et on fait un groupe maintenant... On fait le contraire des groupes qui démarrent à plusieurs, avant de se séparer en s'engueulant", a plaisanté dans les coulisses Laurent Voulzy, 66 ans, cité par l'AFP. "On est là encore pour un bon bout de temps", a lancé Alain Souchon, 70 ans, qui remporte à titre personnel sa dixième Victoire, ce qui le rapproche un peu du recordman Alain Bashung (12 récompenses).

C'est la première fois que les deux complices, qui ont écrit ensemble d'inoubliables chansons depuis 40 ans ("J'ai dix ans", "Allô maman bobo", "Le pouvoir des fleurs"...), chantent ensemble sur cet album qui sera décliné sur une tournée à partir du printemps.

De jolis temps forts
C'est d'ailleurs les deux complices qui ont lancé, avec une longue version de "Rockollection", cette soirée anniversaire des Victoires, nées en 1985.
La soirée a été ponctuée de plusieurs rétrospectives par genres musicaux conclues par un live, avec David Guetta pour l'électro, Jean-Louis Aubert pour le rock, IAM pour les musiques urbaines et Rachid Taha en compagnie de Catherine Ringer pour la séquence musiques du monde. Tous ont reçu une Victoire d'honneur.
À l'instar de Daft Punk en 2014 aux Grammy Awards, le musicien électro Cascadeur est pour sa part venu chercher sa Victoire de la musique en gardant sur la tête le casque blanc frappé d'une étoile rouge qu'il porte sur scène depuis ses débuts en 2011.
Akhenaton, leader d'IAM, a été récompensé d'un Victoire de l'album de musiques urbaines pour "Je suis en vie".
Enfin, "Rivière noire" complète le palmarès avec la Victoire de l'album musiques du monde, grâce à son partenariat musical formé entre le Mali, le Brésil et la France.
Le palmarès

Artiste masculin : Julien Doré
Artiste féminine : Christine and the Queens
Album de chansons : "Alain Souchon & Laurent Voulzy" d'Alain Souchon et Laurent Voulzy
Chanson originale : "Un jour au mauvais endroit" de Calogero (auteur : Marie Bastide, compositeur: Calogero)
Album Rock : "Shake, shook, shaken" de The Do
Album de musiques électroniques ou dance : "Ghost surfer" de Cascadeur
Album de musiques du monde : "Rivière noire" de Rivière Noire
Album de musiques urbaines : "Je suis en vie" d'Akhenaton
Album Révélation : "Mini World" d'Indila
Révélation scène : Benjamin Clementine
Spectacle musical/tournée/concert : Stromae "Racine carrée tour"
Vidéo-Clip : "Saint Claude" de Christine and the Queens (réalisateurs : Jack)