Paris : 30 ans après la mort de Gainsbourg, un musée va ouvrir chez lui

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
gainsbourg
France 2
Article rédigé par
G. Halard, C. Apiou - France 2
France Télévisions

Le 2 mars 1991 s’éteignaient Serge Gainsbourg et sa dernière cigarette. 30 ans après la mort du chanteur, un musée dédié à l’artiste est en cours de réalisation dans son domicile parisien, devenu un lieu de pèlerinage pour ses fans.  

Trente ans après la mort de Serge Gainsbourg, son visage est toujours sur les murs de sa maison rue de Verneuil à Paris. À cette adresse devenue mythique, couverte de graffitis, ses fans se pressent toujours pour lui rendre hommage comme ils lui rendraient visite. “Serge Gainsbourg, c’était quelqu’un qui avait une personnalité assez forte et voir le logis de cette personne c’est assez fort”, confie un jeune homme. “Charlotte Gainsbourg a voulu laisser la maison comme son père l’a laissée à sa mort avec toutes les conserves, etc., même son frigo resté comme à l’époque”, explique une jeune femme.

Gainsbarre, le poète provocateur

C'est dans cette maison qu'ouvrira bientôt un musée dédié à l'artiste mort à 62 ans. Une maison irrévérente comme l’était son propriétaire qui brûla sa vie comme il brûlait les billets de 500 francs à la télévision. Gainsbarre le provocateur, Gainsbarre le poète, Gainsbarre l’écorché jusqu’à ce samedi 2 mars 1991, un samedi soir fatal en pleine session de composition dans les volutes d’une Gitane.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.