Michel Gondry dévoile un clip inédit de "La Chanson de Prévert" en hommage à Serge Gainsbourg, son inspiration de jeunesse

Alors que l'année 2021 marque le 30e anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, le célèbre cinéaste a tenu à célébrer son œuvre par un très beau clip d'animation autour de la légendaire "Chanson de Prévert" qui fête ses soixante ans. Le clip a été dévoilé sur YouTube mardi 13 avril à 18 heures.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un plan du clip d'animation de "La Chanson de Prévert" de Serge Gainsbourg (1961), mis en image par le réalisateur Michel Gondry (CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE)

C'est par un hommage tout en animation que Michel Gondry, 57 ans, réalisateur de films (Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Soyez sympas, rembobinez...) et de clips (pour Björk, les Rolling Stones, Daft Punk, les White Stripes...), proclame son admiration pour Serge Gainsbourg. Mardi 13 avril 2021 à 18 heures, il a dévoilé sur Youtube le clip, poétique et artisanal, qu'il a réalisé pour La Chanson de Prévert (1961), un joyau de la première partie de la carrière du chanteur qui en avait signé les paroles et la musique.


Ce clip arrive à point nommé au moment où l'on se souvient à la fois des trente ans de la mort du chanteur (le 2 mars 1991), du 93e anniversaire de sa naissance (le 2 avril 1928), mais aussi du soixantième anniversaire de la sortie de l'album L'Étonnant Serge Gainsbourg (paru le 5 avril 1961), le troisième de l'artiste, qui renfermait cette perle de mélancolie, somptueux clin d'œil aux Feuilles mortes (1949) de Jacques Prévert et Joseph Kosma, un autre classique lancé douze ans plus tôt, et dont Yves Montand demeure l'interprète emblématique (il chantait la chanson dès 1946 dans le film Les Portes de la nuit de Marcel Carné).

Dès le mercredi 14 avril, Michel Gondry a dévoilé le "making of" du clip, entre impressions couleur de photos, collages, nouvelles photos, films, tout en exprimant son admiration pour Serge Gainsbourg et La Chanson de Prévert, riche d'un texte "incroyable", un "condensé de sensibilité et d'intelligence".

Bercé par la voix de Gainsbourg

"Ça a accompagné ma vie, une grande partie de ma vie", expliquait Michel Gondry dans une courte vidéo teaser postée le 11 avril sur la page Facebook officielle de Serge Gainsbourg (dont les mots ont été repris dans la vidéo "making of"). "La Chanson de Prévert, Le Poinçonneur des Lilas, sont pour moi des chansons très spéciales parce que j'ai grandi avec le Gainsbourg qui parlait sur sa musique. Je me suis retrouvé plus en arrière dans son répertoire et j'ai vu qu'au départ, il chantait normalement, avec une voix profonde et personnelle, une voix incroyable, quoi !"


C'est pourquoi Michel Gondry, qui réside à Los Angeles, n'a pas hésité une seconde quand on lui a proposé de mettre en image La Chanson de Prévert de Gainsbourg, comme il l'a expliqué dans le JDD (article réservé aux abonnés) : "J'ai grandi avec sa voix et celle de mes parents m'expliquant combien c'était un génie."

Serge Gainsbourg, "c'est un autre niveau", a également confié le cinéaste sur BFM TV"Il n'y a pas énormément de mots, et chaque mot a un sens à la fois complexe, mais il y a quand même finalement une simplicité. C'est très noir, très triste, mais c'est tellement inspiré que ça inspire direct ! (...) Est-ce qu'il aurait aimé [le clip] ? Il aurait peut-être dit 'c'est de la merde ! C'est un truc de bébé que tu m'as fait !' Le seul truc que j'avais pour m'accrocher, c'est que j'ai demandé à Charlotte [Gainsbourg] si elle aimait bien. Elle aime bien. Et puis j'ai mis mon cœur et mon honnêteté dedans."

À l'initiative du projet, la firme Universal souhaite faire réaliser des clips de chansons de Serge Gainsbourg par de grands cinéastes. Le petit film de La Chanson de Prévert devrait donc être suivi par d'autres réalisations.


> À voir ou revoir sur france.tv : Gainsbourg, toute une vie, documentaire de Sylvain Bergere et Stéphane Benhamou (disponible jusqu'au 27 avril 2021)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.