Les saveurs fraîches et délicates de "Fruit mûr", le premier album de Claire Redor

Une voix délicate, des mélodies tout en nuances. Dans son premier album, où elle signe textes et musique, Claire Redor déploie un univers très personnel.
Article rédigé par Chrystel Chabert
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
La très belle pochette du premier album de Calire Redor, signée Fanny Cavin. (Fanny Cavin/Une chose sûre)

Difficile de ne pas mettre en parallèle le titre du premier album de Claire Redor, Fruit mûr (label Une chose sûre), avec les années qui ont passé entre sa sortie début 2023 et la maquette solo réalisée en 2012. Une décennie pour arriver à cette maturité. Avec entretemps, la sortie de deux EP, en 2014 et 2015, et une première scène à Nantes.

Claire Redor sort Fruit mûr son Premier album -
Claire Redor Premier album Claire Redor sort Fruit mûr son Premier album - (France 3 Poitou-Charentes - C. Massé / R. Burot / M. Naudin / C. Pougeas)

La caresse de l'eau

Pourtant, quand on découvre Claire Redor, sa présence et son univers, on a comme une impression d’immense fraîcheur, comparable à celle qu'on trouve près d'un ruisseau de montagne. Cela tient peut-être au côté aérien et évanescent de ses chansons, à la précision délicate de ses textes qui racontent l’amour et les détails infimes des choses de la vie. Dans une interview à Ouest France, la Nantaise confie être "très inspirée par l’eau. La Loire, les marais de Brière, d’où vient ma maman, et l’océan, cet espace apaisant et désaltérant pour moi". 

Sonorités particulières

Petite-fille d’un grand-père violoniste, Claire Redor compose ses mélodies au piano mais fait appel à la harpe (Emilie Chevillard), à la scie musicale, au clavier vintage (Erwan Martinerie et Yann Arnaud), au violoncelle (Erwan Martinerie) ou encore à la flûte japonaise (Alexandre Viudès) pour créer une matière sonore assez unique en son genre, à la fois caressante et déchirante, épurée et pourtant riche de nuances.

Bercée par la pratique musicale très jeune – piano, violon et chant lyrique –, Claire Redor compose ses propres mélodies. (France 3 Poitou-Charentes)

 

Carnet de textes

Mère de quatre enfants, cette femme qui ressemble à un elfe, ne sort jamais sans un petit carnet pour noter moments, sensations et émotions. C’est là qu’elle a puisé la matière première de ses 11 chansons écrites entre Nantes et les collines de Corrèze. "Une plage de Belle-Île, du souffle, un oiseau trouvé sur le rebord de la fenêtre, une voix reconnue dans la ruelle, une bouche maquillée, de l'éblouissement..." comme elle l'énumérait sur le site Ulule lors de la campagne de financement lancée (et brillament bouclée !) autour de ce premier album qui, on l'espère, verra mûrir d'autres fruits à sa suite.

Claire Redor sera en première partie du concert d'Albin de la Simone le 2 juin à L'Excelsior à Allonnes (72)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.