Julien Doré dévoile le nom et la date de sortie de son prochain album et partage sa playlist estivale

Le cinquième album du chanteur à la blonde crinière est attendu à la rentrée, début septembre. D'ici là, on pourra partager la playlist que Julien nous a préparée en vue de passer un "été Doré".

Le chanteur Julien Doré au Zénith de Paris le 10 février 2017, lors de la cérémonie des 32e Victoires de la Musique.
Le chanteur Julien Doré au Zénith de Paris le 10 février 2017, lors de la cérémonie des 32e Victoires de la Musique. (THOMAS SAMSON / AFP)

A peine quinze jours après son retour surprise avec le single La Fièvre au ton écolo (et son clip vidéo au million de vues en une semaine), Julien Doré lève un coin du voile sur son prochain album et donne rendez-vous à ses fans à la rentrée.

Ce cinquième album studio, le premier après "&" sorti en 2016, s'appelle Aimée et sera publié le 4 septembre, a-t-il annoncé dans un post Facebook mardi 7 juillet au soir.

"Rendez-vous le 4 septembre mes amis - aimée - vous attend sagement & moi aussi. Hâte de vous confier ces mélodies et ces textes . Bisous sauvages Julien", a écrit le chanteur et musicien, avec une vidéo le montrant visiblement chez lui, entouré de jeunes pousses en pots, et en studio durant l'enregistrement.

Sa playlist pour un "été Doré"

Par ailleurs, pour approcher de plus près l’univers de Julien Doré, la playlist de son "été Doré" qu'il a concoctée pour Apple Music, disponible depuis quelques jours, est une mine. Sa sélection révèle tout d’abord un amateur éclairé de hip hop américain, avec Action Bronson, Tyler, The Creator, Mac Miller, Snoop Dogg, Kanye West et Run The Jewels, le rap francophone se réduisant à Caballero & JeanJass et SCH.

"Juju" nous enchante en piochant par ailleurs d’une main inspirée parmi les valeurs sûres américaines que sont LCD Soundsystem (Dance Yrself Clean), Solange (Mad), Leonard Cohen, Nancy Sinatra, Ann Peebles et Brian Eno, qu’il ponctue de clin d’œil français, eux aussi récents ou plus anciens, qu’il s’agisse de Clara Luciani, Malik Djoudi, Christophe (Les paradis perdus) ou Dick Rivers (Twist à Saint-Tropez).

Il n’oublie pas d’inviter à ce déjà riche festin quelques insolites tels que la grande chanteuse italienne Mina, un nocturne de Chopin, la "witch house" de Salem et la Lambada de Kaoma, achevant de dessiner en filigrane l’auto-portrait d’un mélomane aux idées larges dont on partagerait volontiers la discothèque quelques heures encore.

Voir cette publication sur Instagram

L’ami du studio ❤️ @goledzinowski

Une publication partagée par Julien Doré Øfficiel (@jdoreofficiel) le