Georges Brassens : que reste-t-il du chanteur à Sète ?

40 ans après la mort de Georges Brassens, une vente aux enchères exceptionnelle se tiendra mardi 22 septembre avec une vingtaine de manuscrits de ses chansons. Que reste-t-il de Brassens dans la ville qui l'a vue naître, à Sète (Occitanie) ?

France 3

C’est un trésor national : Georges Brassens, à la fois poète, grivois et engagé. Que reste t-il de lui dans la ville qui l’a vue naître à Sète (Occitanie) ? Au milieu de l’étang de Thau, ce phare, repère du chanteur. Il venait s’y baigner avec ses amis.Tony Isoire, pêcheur, se souvient, "Il y avait le bateau promenade qui passait et le gars qui conduisait le bateau le connaissait et à chaque fois il emmenait les gens et disait ‘voilà, c’est Georges Brassens qui se baigne’ alors à la fin il avait mis un bonnet pour pas qu’on le reconnaisse".

Une poésie intemporelle

La famille de Brassens habite toujours ce quartier populaire de Sète. Une maison, vue sur les toits. En 1961, l'artiste y recevait une équipe de télévision, à propos de cette maison qui lui tenait à coeur. "J’y viens chaque année, je viens passer un mois, c’est ici que je suis né, à l’étage au-dessous".  Aujourd’hui Bruno Granier, petit-cousin de Georges Brassens, veille sur la mémoire de la famille. "Il reste populaire parce qu’il a une poésie qui est intemporelle".

Le JT
Les autres sujets du JT
Georges Brassens chez lui, le 9 octobre 1972 à Paris.
Georges Brassens chez lui, le 9 octobre 1972 à Paris. (AFP)