Gat' & RIM, l’énergie de la nouvelle scène stéphanoise

Après Terrenoire, les deux jeunes musiciens de Gat' & RIM espèrent bien faire connaître leurs chansons énergiques et électro au-delà de leur ville de Saint-Etienne où ils ont fait des débuts remarqués.

Gat\'&Rim, deux jeunes musiciens stéphanois
Gat'&Rim, deux jeunes musiciens stéphanois (VINCENT ASSIE / VINCENT ASSIE)

Le Fil, scène des musiques actuelles à Saint-Etienne, accueillait jeudi 6 juin 2019 une sélection de groupes qui font l’actualité culturelle de la métropole. Parmi eux, le groupe Terrenoire, l’une des locomotives stéphanoises, emmené par deux frères, Raphaël et Théo, originaires de ce quartier qu’ils promeuvent jusque sur les planches parisiennes. Dans ce paysage le duo Gat' & RIM fait figure de nouveau venu. Depuis deux ans, ce duo étonnant et prometteur fait preuve d’une énergie particulière pour conquérir la scène stéphanoise.

Ils sont jeunes, à peine la vingtaine, revendiquent des origines bretonnes pour Rim et équatoriennes pour Gat, mais ils sont stéphanois avant tout. Leur musique est aussi un joyeux mélange entre électro, pop et rap avec un soin particulier pour les textes. Ils s’inscrivent dans la tradition de la chanson française. Gat' & RIM, alias Théo Bonneville et Renan Montabrut, se disent inspirés par Gainsbourg, Renaud mais aussi NTM ou Oxmo Puccino.

Une énergie bouillonnante

Déjouant les étiquettes, ils définissent leur style comme de la chanson urbaine. Mais ce qui fait leur grande force, c’est aussi l’énergie de leur jeunesse qu’ils déploient à chaque session. Une énergie bouillonnante et un show scénique qu’ils soignent comme une marque de fabrique, tout en reconnaissant qu’à leurs débuts cette frénésie était surtout une bouée de sauvetage.



Leur premier titre Le stylo avait attiré l’attention sur leur duo, avec un texte engagé basé sur un jeu de mots qui sentait le souffre : "Il a écrit Salope, à l’encre Marine Le Pen ". Un morceau qui pouvait faire écho au militantisme de groupes français des années 80-90 comme le groupe Bérurier Noir et son célèbre refrain "La jeunesse emmerde le Front-National".

Gat' & RIM

Mais pas question pour Gat' & Rim  de se laisser enfermer et d’être classé comme un duo revendicatif. Trop réducteur, seul le second degré les intéresse. "Tant que ça groove, c’est bon !", dit Rim. Gat préfère aussi "qu’on ne sache pas vraiment sur quel pied danser, le tout, c’est de ne pas être cons". L’assurance sans doute de continuer à voir ces deux-là faire bouger la scène stéphanoise et peut-être même réussir à exporter leur énergie et leur flow  au-delà des rives du Furan.

Le duo a d'ailleurs annoncé la sortie d'un prochain clip le 14 juin, pour leur titre "BreizhEquateur".