Dans le Rétro : ce jour où la France a pleuré Claude François, mort électrocuté à son domicile

Dans le Rétro revient sur l’onde de choc qui a secoué les Français cet après-midi du 11 mars 1978, jour la mort de Claude François. Une mort soudaine, dont les circonstances sont aussi sidérantes qu’invraisemblables.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Dans le Rétro : mort de Claude François (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Le 11 mars 1978, Claude François, l'idole de toute une jeunesse décède à 39 ans des suites d'un œdème pulmonaire, provoqué après une électrocution dans sa salle de bain. La nouvelle jette la consternation et suscite beaucoup de chagrin et d’émotion ; la France est sous le choc. Comment le chanteur populaire, admiré, déifié même, a-t-il pu trouver la mort de façon si absurde, en essayant de changer une ampoule électrique ? Dès l’annonce de sa mort, ses admirateurs, surtout ses admiratrices, les visages rougis de larmes et submergés par le désespoir, se pressent vers le 46 boulevard Exelmans, au domicile parisien du chanteur.

Le désarroi de Guy Lux et Michel Drucker

Et justement, cet après-midi-là, Claude François a rendez-vous avec Michel Drucker pour participer à l’émission culte "Les rendez-vous du dimanche". Le drame s'est produit alors que le célèbre chanteur se préparait pour se rendre au studio d'enregristrement.

Sur le plateau d’à-côté, une autre émission, "Loto Chansons", présentée par Guy Lux, est diffusée en direct. L’animateur vedette, incrédule, ne cache pas son désarroi : "Nous sommes tous frappés, aux Buttes-Chaumont, c’est une chose horrible, notre ami Claude François est mort ! D’ailleurs, à côté de moi, nous sommes sans voix, il y a Michel Drucker qui l’attendait, ainsi que Sylvie et Pierre Perret. Enfin, nous sommes complètement perdus !"     

L'hommage déchirant de ses fans 

Quatre jours plus tard, le 15 mars 1978, les obsèques de Claude François sont célébrées en l’église d’Auteuil. Une foule compacte pleure son idole. On assiste à des scènes déchirantes où les fans hurlent leur douleur et leur amour au passage du convoi. Au terme de la cérémonie, Cloclo sera embaumé puis inhumé au cimetière de Dannemois, un petit village de l’Oise où la star vivait avec sa mère.      

Dans un entretien accordé à Midi Libre en août 2019, Michel Drucker est revenu sur cette terrible journée : "J’ai foncé chez lui. Il était sur son lit, je me suis assis à côté de lui : “Claude, réveille-toi, on t’attend”. On ne pouvait pas le croire". L'animateur précise que le chanteur avait demandé à de nombreuses reprises que l’ampoule en question soit changée. Et ajoute : "S’il avait mieux contrôlé les gens qui bossaient avec lui, il ne serait pas mort. On savait tous qu’il avait une lampe défectueuse dans sa salle de bain". Et si cet accident n’avait pas eu lieu, l'animateur vedette pense que son ami aurait vécu de longues années encore : "Il avait une vie d’ascète, dormait avec de l’air pulsé oxygéné, il aurait dû vivre 100 ans. Il aurait été n°1 ex æquo avec Johnny, comme Belmondo et Delon. Mais on ne peut pas tout contrôler dans la vie".

De son vivant, Claude François a vendu trente-cinq millions de disques. Depuis sa mort, plus de trente millions d'albums supplémentaires se sont écoulés. Et 43 ans après sa mort, l’interprète d’Alexandrie Alexandra reste une icône populaire,  symbole des années 60 et 70, le symbole d’une jeunesse insouciante.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chanson française

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.