Cinq ans après leur dernier album, Phoenix entame une tournée avec le nouveau single "Alpha Zulu"

Après avoir dévoilé mercredi le premier single de leur nouvel album, "Alpha Zulu", le groupe Phoenix a entamé sa tournée européenne vendredi au festival Art Rock de Saint-Brieuc. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Thomas Mars, le chanteur du groupe Phoenix, lors des Eurockéennes de Belfort en 2017.  (PHOTO D'ILLUSTRATION / SEBASTIEN BOZON / AFP)

C'est l'un des groupes de musique français les plus connus dans le monde entier. Le groupe Phoenix a fait son retour sur scène en France et a entamé sa grande tournée européenne vendredi soir au festival Art Rock à Saint-Brieuc, deux jours après avoir dévoilé le premier single de leur prochain album, qui sortira cinq ans après le précédent. 

>> À voir en vidéos : un violent orage frappe le festival Art Rock à Saint-Brieuc vendredi soir 

Si on les avait quittés avec Ti Amo, un album ensoleillé prônant la dolce vita, on vient de retrouver les quatre membres du groupe avec Alpha Zulu, seul nouveau titre joué vendredi sur scène, dans un tout autre univers.

Avec bientôt sept albums en poche, les concerts sont aujourd'hui remplis de tubes. Le chanteur Thomas Mars s'en satisfait : "C'est du luxe car désormais, on peut choisir parmi plein de morceaux. Le premier album, quand nous le faisions, nous étions vingt minutes sur scène et après il fallait trouver des trucs pour combler.

Un nouvel album enregistré au Louvre 

Malgré les 20 ans d'expérience, la scène est toujours un rendez-vous capital pour Deck d'Arcy, bassiste et clavier du groupe : "Il faut être assez précis sinon on peut vite tomber dans le café concert, qu'on aime par ailleurs, mais qui ne s'adapte pas forcément à la musique de Phoenix.

Pendant la pandémie, les quatre amis de toujours se sont retrouvés invités à enregistrer leur nouvel album au Musée des Arts Décoratifs, au Louvre. "Christian et moi, adolescents, nous passions dans le jardin des Tuileries, nous regardions le Louvre et on se disait que plein de pièces ne servaient à rien et qu'il fallait demander un jour.", explique Thomas Mars. "La vraie démarche, c'est surtout d'essayer d'éviter les studios, les endroits classiques pour faire de la musique", ajoute Deck D'arcy. 

"Pour enregistrer, on préfère la porcelaine chinoise qu'un disque d'or sur les murs, c'est plus inspirant !"

Thomas Mars, chanteur du groupe Phoenix

à franceinfo

Même cinq ans après leur dernier disque, Phoenix est toujours réclamé par les fans et les festivals aux quatre coins du monde, de Barcelone à New York et Tokyo. Une histoire de copains et d'unité : "Nous nous sommes rendus compte depuis longtemps qu'individuellement, nous ne sommes pas très forts. Il y a quelque chose qui se passe quand nous sommes tous les quatre. Un par un, c'est plus compliqué.

"Faire de la musique c'est bien mais si à la fin, on la partage pas avec d'autres personnes, ça n'a aucun sens", termine Thomas Mars. La preuve vendredi soir au festival Art Rock de Saint-Brieuc où la foule leur a réservé un accueil de choix. 

Le retour de Phoenix sur scène : le reportage de Yann Bertrand au festival Art Rock
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chanson française

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.