Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Découvrez Angèle et Damso interpréter "Démons" en live orchestral dans la Chapelle du musée des Beaux-Arts

Après un petit teasing sur les réseaux sociaux, Angèle a dévoilé ce mardi soir une surprise : la version orchestrale du tube "Démons" avec Damso, et son clip filmé dans une chapelle parisienne.

Article rédigé par franceinfo Culture
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Angèle et Damso au Musée des Beaux-Arts de Paris, en 2022. (NICK HELDERMAN)

"Comment faire pour tuer mes démons ?", demande Angèle dans le refrain obsédant de son dernier single, Démons, sur lequel le rappeur Damso lui donne la réplique, prenant soin de ne pas gâcher la fête : "J'feate avec Angèle, pas d'gros mots, radio, faut qu'on passe / Au lieu d'un "nique ta" non non j'dirai : grand bien leur fasse". 

Angèle et Damso, c'est une longue histoire puisqu'il l'avait invitée à faire les premières parties de sa tournée dès 2017, alors qu'elle n'était pas encore lancée, lui ouvrant les portes d'un public réputé difficile à conquérir. Alors qu'Angèle était en featuring sur Silence, extrait de l'album Lithopédion (2018) de Damso, elle lui a rendu la pareille en l'invitant sur Démons, extrait de son nouvel album Nonante-cinq sorti en décembre. Le duo fonctionne à merveille et réalise un tube apprécié par les fans de rap comme de variété, déjà certifié single d'or.

Après le clip sorti en décembre, les deux artistes belges prolongent le plaisir avec une version orchestrale dévoilée à 18h ce mardi 1er mars, accompagnée d'une vidéo filmée en plan-séquence dans un cadre étonnant, celui de la Chapelle des Petits-Augustins, au musée des Beaux-Arts (Paris). 

"Quand Angèle est venue nous chercher pour faire une session live de Démons, on avait deux obsessions en tête : trouver un lieu grandiose, qui mette en valeur cette version orchestrale, et faire apparaitre les fameux démons…", expliquent les responsables de la Blogothèque qui ont produit cette vidéo.

"La Chapelle des Beaux-Arts était parfaite, pleine de statues et de fresques majestueuses et inquiétantes, comme si les démons et les anges étaient figés en plein combat autour d’Angèle et de Damso.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.