Air : "On aurait dû plus profiter de l'instant présent"

Ils ont marqué la musique dans les années 1990 et 2000 : les Français de Air sont de retour. Fers de lance de la "French Touch", ils se sont lancés le week-end dernier dans une grande tournée, avant de sortir ce vendredi, sur disque, une compilation de leurs plus grands moments. Le retour, la nostalgie, la scène ; Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel se confient.

(Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin réunis dans leur studio de l'Atlas, à Paris © MAXPPP)

De Versailles au monde entier, Air est un morceau d'histoire de la musique dite électronique. Les deux Français, Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel, ont amplement participé au cœur des années 1990 à l'exportation de ce qu'on appelait alors la "French Touch", aux côtés de groupes comme Phoenix, Cassius ou Daft Punk. Ils n'ont jamais arrêté de sortir des albums, mais la scène les avait épuisés. Ces dernières années, chacun s'est concentré sur des projets parallèles, Nicolas Godin s'attelant notamment à une réinvention de l'œuvre de Jean-Sébastien Bach, et Jean-Benoît Dunckel sortant un album avec Bardi Johansson, sous le nom de Starwalker.

Finalement, ils ont décidé de revenir sur scène ; ils ont commencé le week-end dernier avec pas moins de trois festivals en trois jours : le Primavera à Barcelone, This Is Not A Love Song à Nîmes et We Love Green à Vincennes. Ce vendredi, ils sortiront aussi Twentyears , anthologie de leurs meilleurs moments et leurs plus grands morceaux. "Air nous dépasse ", affirment-ils en chœur.

Air : "Cela nous démangeait de remonter sur scène"
--'--
--'--
(Crédits musique : "Sexy Boy", "Kelly Watch The Stars", "Playground Love")

Twentyears, Air (Parlophone/Aircheology). Album disponible le 10 juin. En concert aux Eurockéennes de Belfort le samedi 2 juillet prochain.