Cet article date de plus de six ans.

27 ans plus tard, il met en ligne une interview inédite de Gainsbarre

Une interview inédite de Serge Gainsbourg en 1987 à la Fnac a été mise en ligne sur Youtube par un fan présent à l'époque. Il partage enfin ce "trésor" pour lui rendre hommage, explique-t-il.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Capture écran de cette vidéo de 1987 tournée en 8mm © DR)

"Une chanson, Serge ! " lui crie un fan. "Envoie le blé ", répond Gainsbourg. Lunettes de soleil, polo Lacoste blanc, veste noire, c'est un Gainsbourg fidèle à Gainsbarre qui apparaît sur ces images de 1987. Une articulation aléatoire, une nonchalance légendaire, un personnage guoguenard qui fait son show.

Un certain Emmanuel, auteur parisien de 44 ans, a mis en ligne ces vidéos - deux fois 15 minutes, à voir ci-dessous - il y a quelques jours. Il avait filmé ces images lors d'une rencontre à la Fnac Montparnasse pour la sortie de la BD Où es-tu Melody ? en 1987. Joint par France Info, Emmanuel raconte qu'il avait 18 ans à l'époque : "c'était un personnage fascinant, j'étais adolescent ", "c'était une grande idole pour moi ".

"27 ans après, je fais ce petit geste, je lui rend hommage"

Muni de sa caméra 8mm, il s'était donc rendu dans cette petite salle de la Fnac, où ils étaient environ une cinquantaine. Puis, pendant 27 ans, Emmanuel a gardé ces images dans un carton, après les avoir tout de même transférées sur DVD pour les conserver. Pourquoi ne pas avoir partagé ces vidéos plus tôt ? "Et ben je ne sais pas ", répond-il, "avec le recul c'est la question que je me pose, je me dis que j'aurais pu le faire avant, même si bon à l'époque bien sûr il n'y avait pas Internet ".

Emmanuel avoue qu'il espère ainsi promouvoir aussi son travail d'auteur. Mais il est avant tout "très ému de partager " ces images, "comme un petit trésor historique " :  "27 ans après, je fais ce petit geste, je lui rend hommage, je partage ce truc avec plein de gens, c'est le côté très sympa d'Internet ". "Moi-même ayant toujours farfouillé sur le net à la recherche d'inédits de tel ou tel artiste, j'ai envie de participer aussi à cet esprit de partage ", explique celui qui est aussi fan des Beatles. 

"Quand j'aurai cassé ma pipe, on comprendra que j'ai pas fait que des conneries"

Au début de l'interview, quand on lui demande de se présenter, Gainsbourg répond : "Il y a des périodes où je me dis que je suis le meilleur, et d'autres où je me dis que je suis une merde... " . En 1986, son film Charlotte Forever  marche assez mal. L'année suivante, lors de cette interview, il aborde notamment ses rapports avec le monde du cinéma qui "le rejette, ils disent qu'on ne peut pas faire des disques, de la peinture, de la poésie, et en plus faire des films... C'est too much pour eux, mais pas pour moi ".

Serge Gainsbourg assure qu'avant de mourir Truffaut avait dit : "Gainsbourg il finira dans les cinémathèques". "Quand j'aurai cassé ma pipe, on comprendra que j'ai pas trop fait que des conneries ", ajoute Gainsbourg, entre deux cigarettes, un verre de pastis devant lui. "Est-ce qu'il y a de l'eau dans ce verre ? " interroge quelqu'un dans la salle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.