Musique : pourquoi les artistes ou leurs héritiers vendent-ils leur catalogue ?

Publié Mis à jour
Musique : pourquoi les artistes vendent-ils leur catalogue ?
France 2
Article rédigé par
S.Desjars, J.-M.Le Quertier, S.Auvray, D.Chevalier - France 2
France Télévisions

Depuis le début de la crise sanitaire, l'écoute de musique en ligne est en constante croissance. Un autre phénomène lié à la pandémie est la vente des catalogues des artistes, parfois de leur vivant, parfois après leur décès, comme ça a été le cas pour David Bowie il y a quelques jours. Pourquoi se lancent-ils dans de telles opérations ? 

En pleine période de pandémie, les artistes et leurs maisons de disques ont découvert une mine d'or : la vente de leurs catalogues. Les héritiers de David Bowie, décédé en 2016, ont cédé l'intégralité de leurs droits à Warner Music, empochant ainsi 220 millions d'euros. Quant à Bruce Springsteen, c'est à Sony Music qu'il a décidé de vendre ses droits, pour la faramineuse somme de 440 millions d'euros. Idem pour Bob Dylan, qui a vendu l'intégralité de son œuvre à Universal Music, pour une somme qui est restée confidentielle.

Vendre un capital onéreux avant le décès

Parmi les motivations des artistes, figure parfois la compensation d'une perte de revenus liée à l'annulation des concerts en plein Covid-19. Au-delà de la crise sanitaire, des raisons d'ordre fiscal sont également en jeu. "Il y a une logique patrimoniale à vendre un bien de ce type, un capital de ce type avant son décès, plutôt que de le laisser et qu'il soit intégré dans les droits de succession", explique Jean-Philippe Thiellay, président du Centre National de la Musique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.