Tendance : le cheveu gris reprend du poil de la bête

Dans l'inconscient collectif, les cheveux blancs représentent le vieillissement. Pourtant, ils sont de plus en plus fièrement affichés par de nombreuses femmes, décidant d'en faire un symbole de beauté.

France 2

Apprivoiser sa crinière argentée en toute liberté. À 42 ans, cette mère de famille a transgressé un tabou capillaire. Quelque 200 heures de sa vie diluées dans les teintures, 4 000 euros dépensés dans les colorations. Il y a trois ans, Delphine a un déclic. Elle décide de revenir à sa couleur naturelle : le gris. Delphine a dû surmonter la pression sociale qui forcerait les femmes à se teindre. Et ses proches approuvent.

S'accepter au naturel

Près d'une Française sur deux se teindrait les cheveux. Le marché de la coloration s'élèverait à plus d'un milliard d'euros. Les choses vont-elles changer depuis que le gris souris devient tendance ? La chroniqueuse de mode Sophie Fontanel est l'une de ses égéries. Elle partage cette philosophie avec un groupe de copines, dont l'écrivaine Tatiana de Rosnay. Elles se sont surnommées les "blandes", contraction des mots "blondes" et "blanches". Pour Sophe Fontanel, arborer une chevelure argentée se rapprocherait d'une forme de psychothérapie.

Le JT
Les autres sujets du JT
La journaliste de mode Sophie Fontanel souhaite inciter les femmes à assumer leurs cheveux blancs. Sa démarche porte déjà un nom : le mouvement \"going grey\".
La journaliste de mode Sophie Fontanel souhaite inciter les femmes à assumer leurs cheveux blancs. Sa démarche porte déjà un nom : le mouvement "going grey". (Francetv Info)