Saint-Valentin : la rose centifolia de Grasse, la reine des fleurs et des parfums

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Saint-Valentin : la rose centifolia de Grasse, la reine des fleurs et des parfums
France 2
Article rédigé par
S.Gorny, J-M Lequertier, H.Gasparini, P.Touileb, S.Lacombe - France 2
France Télévisions

C’est à Grasse (Alpes-Maritimes) que sont cultivées les roses utilisées dans les parfums Dior. Un savoir-faire perpétué depuis le XVIIème siècle. 

La rose, la reine des fleurs, est une valeur sûre. Le parfum enivrant et sucré de la rose centifolia inspire, pour beaucoup, le romantisme, l’amour et la sensualité. C’est le trésor de la région de Grasse (Alpes-Maritimes) depuis le XVIIème siècle. Le moment de la cueillette débute au mois de juin, mais en février, l’heure est à la taille des rosiers. Un rituel délicat répété depuis quatre générations par la famille Biancalana, producteurs de roses. Entre terre et mer, la fleur bénéficie d’un microclimat idéal. À Grasse, une vingtaine de producteurs subsistent, contre 5 000 dans les années 30. 

Un ingrédient indispensable des parfums Dior

Ce savoir-faire menacé a été préservé grâce aux maisons de luxe comme Dior, à qui Carole Biancalana réserve la totalité de ses roses. Le nez de Dior, François Demachy, est un alchimiste des senteurs avec une centaine de parfums à son actif. Il crée ses accords avec, en première place, la rose de Grasse. "C’est la pierre du maçon, c’est à partir de là qu’on bat tout, on peut lui trouver plusieurs accords sympathiques, avec des bois, du patchouli, des notes vanillées ou plus orientales", explique-t-il. Pour ses créations, le nez utilise un élixir concentré de rose, l’Absolu : dans une fiole, dix kilos de pétales ont été concentrés.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.