"Génie de la mode", "pionnier", "futuriste" : les hommages au couturier Pierre Cardin

Le grand couturier français est mort mardi 29 décembre à l'âge de 98 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Pierre Cardin lors de la Fashion Week à Barcelone (Espagne), le 28 janvier 2012. (JOSEP LAGO / AFP)

Le couturier français Pierre Cardin s'est éteint à l’âge de 98 ans, a annoncé sa famille mardi 29 décembre. Le couturier visionnaire et homme d’affaires intraitable, propriétaire du restaurant Maxim’s, avait fondé la maison homonyme en 1950. En plus de 70 ans de carrière, il a révolutionné l’univers de la mode. Les hommages pleuvent après l'annonce de son décès.

"Une immense bienveillance", pour Jean-Charles de Castelbajac

"C'est un moment extrêmement triste parce que Pierre Cardin, c'est un visionnaire, c'est quelqu'un qui a anticipé ce qu'est la mode d'aujourd'hui", souligne le créateur Jean-Charles de Castelbajac.

Jean-Charles de Castelbajac a rappelé le désir de Pierre Cardin "de démocratiser, de dire que la mode est faite pour tous". Son souhait le plus cher était "que tout le monde ait un petit fragment de Pierre Cardin", a-t-il ajouté. "Cette idée de dire que la beauté était pour tous, c'est ce qui m'a vraiment inspiré et ce qui m'a vraiment porté."

Il a également salué "cette immense bienveillance chez Cardin à l'égard des jeunes créateurs". "C'est quelque chose de totalement inoubliable". Pour Jean-Charles de Castelbajac, Pierre Cardin est "indémodable, il fait partie de notre histoire, il ne partira jamais, il ne quittera jamais notre inconscient, il a vraiment marqué par sa révolution", a-t-il expliqué.

Chantal Thomass salue le "grand créatif" et homme d'affaires

Chantal Thomass rend hommage au "grand créatif" Pierre Cardin. "Il a fait des choses extravagantes, extraordinaires qui étaient totalement nouvelles. C'était de l'invention totale sa mode", salue-t-elle sur franceinfo. "Il a inventé une espèce de modernisme géométrique dans la mode. Il a fait du Cardin. C'était un style et il a été formidable. Il a fait une carrière extraordinaire", a-t-elle ajouté.

Mais Chantal Thomass salue aussi l'homme d'affaires : "Il a fait de l'argent. il a gagné de l'argent. Il a pu négocier des licences dans le monde entier", explique-t-elle. Elle se souvient de la marque Pierre Cardin au Japon alors qu'elle était jeune couturière il y a 40 ans : "Il y avait des pantoufles siglées Pierre Cardin. Il y avait 50 produits siglés Cardin. C'était un créatif mais c'était un homme d'affaires. C'est assez rare. On est rarement les deux en même temps", souligne-t-elle.

Pierre Cardin était "futuriste dans la création et aussi dans les affaires", juge Ralph Toledano

Pierre Cardin était "futuriste dans la création et aussi dans les affaires", salue sur franceinfo Ralph Toledano, le président de la fédération de la haute couture et de la mode. "Il a toujours essayé d'aller au-delà de ce qui existe et de faire différemment des autres, et les autres n'ont fait que suivre, après avoir dans un premier temps crié au scandale", souligne-t-il.

"C'était un pionnier, qui a créé des scandales tout au long de sa vie."

Ralph Toledano, président de la fédération de la haute couture et de la mode

à franceinfo

"Il a créé le premier scandale à la fin des années 50, poursuit Ralph Toledano. Il a inventé le prêt-à-porter en faisant défiler du prêt-à-porter féminin aux Galeries Lafayette ou au Printemps (…) Et voilà qu'un grand couturier dessinait dans un grand magasin une collection de prêt à porter. Les gens étaient furieux contre lui. C'était un scandale gigantesque. Puis il a lancé l'homme."

Pierre Cardin s'est également distingué en développant "ce qu'on appelle le business-model de toutes les grandes maisons de couture, c'est-à-dire qu'il a été le pionnier de la licence. La licence lui a permis de diffuser son nom sur des centaines de produits et surtout de s'introduire le premier à peu près partout à l'étranger. On se souviendra qu'il a été le premier en Union soviétique, le premier né en Russie, le premier aux Etats-Unis. C'était un travailleur infatigable, toujours très vivant, toujours plein d'idées, un grand monsieur, un grand créateur, un grand homme d'affaires", souligne l'actuel président de la fédération de la haute couture et de la mode.

L'inventeur de la mode "telle qu'on la connaît maintenant", pour Sophie Fontanel

Pierre Cardin est "quelqu'un qui a inventé tout dans la mode telle qu'on la connaît maintenant", a réagi sur franceinfo Sophie Fontanel, journaliste et écrivaine spécialiste de la mode. "C'est un type énorme dans la mode. Il invente une mode géométrique, il fabriquait des vêtements qui ressemblaient à de l'art moderne (…) Il a fait ça presque avant tout le monde, ou en tout cas tellement en même temps et de manière tellement géniale que ça aurait dû plus être dans notre imaginaire collectif", salue Sophie Fontanel.

La journaliste estime que l'œuvre de Pierre Cardin n'a pas été assez reconnue jusqu'ici. "Il s'est fait voler la vedette par pleins de gens, par Chanel qui était prodigieuse, et beaucoup par Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé (…) C'était des guerres d'ego et il a perdu", déplore Sophie Fontanel. "On ne pense pas spontanément à lui quand on essaie de parler de ce qui a révolutionné la mode en France, il est beaucoup plus connu à l'étranger, tout ce qui est la mondialisation de la mode. On peut peut-être le déplorer", regrette la journaliste qui assure que le styliste sera davantage reconnu après sa mort.

"Un prince vénitien qui a porté à la mode une sorte de grandeur", salue Jack Lang

Jack Lang, ancien ministre de la Culture, a salué sur franceinfo le couturier. "C'était un prince italien, un prince vénitien qui a porté à la mode une sorte de grandeur, de force, de puissance, d'élégance. Il est un génie de la mode", a-t-il déclaré. Jack Lang dit avoir été impressionné par "sa juvénilité ardente, y compris dans les derniers mois" avant sa mort.

"C'est un homme qui déplaçait les montagnes qui avait une sorte d'audace créative et inventive assez fabuleuse."

Jack Lang, ancien ministre de la Culture

à franceinfo

De jeunes couturiers comme Thierry Mugler, Jean-Charles Castelbajac ou Jean-Paul Gaultier ont fait de l'ombre à Pierre Cardin dans les années 80. "Ils ont en effet constitué une école aussi très révolutionnaire" qui "a contribué involontairement à éclipser l'étoile Pierre Cardin, qui a été très injustement démodé en quelque sorte ou, au mieux, déprécié", a expliqué Jack Lang. Mais selon lui, "on redécouvre enfin son art de la couture, son art des formes, son art des textiles, son son sens révolutionnaire", a-t-il dit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.