Pierre Bergé : "avec la mort de Sonia Rykiel, c'est une partie de la mode qui disparaît"

Pour Pierre Bergé, "avec la mort de Sonia Rykiel c'est une partie de la mode qui disparaît et qui ne reviendra pas". "Elle était partie de rien, et petit à petit c'était devenu une des femmes des plus importantes de la mode, à l'égal des hommes."

Pierre Bergé et Sonia Rykiel en octobre 2012
Pierre Bergé et Sonia Rykiel en octobre 2012 (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Sonia Rykiel, fondatrice de la maison de couture du même nom, est morte ce jeudi à Paris des suites de la maladie de Parkinson. Elle avait 86 ans. En 1974, Sonia Rykiel devient la vice-présidente de la Chambre syndicale des couturiers et créateurs de mode.

"Nous étions 10 au départ et aujourd'hui, ils sont des dizaines et des dizaines", s'est souvenu Pierre Bergé sur franceinfo. "Sonia Rykiel était une femme de grand talent qui avait une affection particulière pour le jersey. Elle a habillé une femme active, moderne, elle a habillé une parisienne. Sonia Rykiel était la couturière des parisiennes."

Sonia Rykiel souffrait depuis quelques années de la maladie de Parkinson. "Elle m'avait demandé de lui remettre une décoration qu'on lui avait attribué. Je l'avais fait avec plaisir, joie, mais émotion parce qu'elle pouvait à peine parler et elle ne pouvait pas se mouvoir du tout."