Cet article date de plus de quatre ans.

"On n'essaie pas de faire joli" : à Albi, 600 personnes se préparent au Mondial du pull moche

Le Mondial du pull moche se tient à Albi (Tarn), samedi 25 novembre. C'est une nouveauté du salon Vintage. Au total, 600 personnes âgées de 6 à 99 ans se sont déjà inscrites pour ce défi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pulls de Noël (illustration). (TOBY MELVILLE / REUTERS)

Pull de Noël, col roulé qui pique, pull des années 60 ou même pull Waïkiki...  En cherchant bien, on a tous un pull moche au fond d’un placard. Offert par une grand-mère ou un cousin, on ne le sort que pendant les fêtes, pour leur faire plaisir. À Albi (Tarn), près de 600 personnes vont pouvoir exhiber avec fierté leur vêtement le plus immonde samedi 25 novembre, à l'occasion du premier Mondial du pull moche. Cette nouveauté du salon Vintage est partie d'un délire entre amis qui a finalement pris une ampleur incroyable.

600 candidats se sont inscrits au concours

Dans les maisons de retraite, les écoles ou chez les particuliers... Près de 600 candidats, âgés de 6 à 99 ans, se préparent à concourir pour le Mondial du pull moche. Certains tricotent même leur pull, comme Lucille, qui a ouvert un club de tricot pour l'occasion. Avec ses amies, elle joue du fil et des aiguilles. Dans une ambiance détendue, chacune confectionne un petit carré de laine de 10 centimètres sur 10. Sandrine les assemble ensuite : 

On prend des carrés dans le tas et on les met les uns après les autres. Même si c'est moche, on fait du bon travail !

Sandrine, tricoteuse pour le Mondial du pull moche

à franceinfo

Doucement, le pull prend forme et il est conforme au résultat attendu. "Là, on a vraiment 10 000 points différents et on peut essayer des points qu'on a jamais fait", explique Lucille. Elle s'amuse : "Par exemple, Marie-Françoise a trouvé le point rococo sur Youtube. Je l'ai repris sur un autre carré et ça fait des vieilles verrues !"

Problème : les carrés tricotés ne sont pas toujours carrés... Julie doit donc boucher les trous. "J'essaie de réparer pour ne pas que ça se détricote." Et pour cela, elle reprise du rose... avec du vert. "On n'essaie pas de faire joli, on cherche que ça tienne !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mode

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.