Les minaudières de Katherine Pradeau empruntent les savoir-faire des accordéons Maugein

La créatrice Katherine Pradeau a puisé dans le savoir-faire artisanal d'une manufacture d’accordéons française née en 1919 pour sa luxueuse collection de minaudières et de boîtes aux couleurs des accordéons Maugein. Rencontre.

La créatrice Katherine Pradeau présente deux modèles de la collection Maugein by Katherine Pradeau, à Paris, le 7 mai 2019
La créatrice Katherine Pradeau présente deux modèles de la collection Maugein by Katherine Pradeau, à Paris, le 7 mai 2019 (CORINNE JEAMMET)

La créatrice Katherine Pradeau - qui a travaillé aux côtés de Lolita Lempicka, Sonia Rykiel… avant de lancer sa marque en 1996 - affectionne les créations inspirées par la richesse des savoir-faire artisanaux et le dialogue des cultures. En 2005, avec des artisans Touaregs du Niger, elle crée des collections métissées basées sur leurs savoir-faire ancestraux et sa "french touch".

Ainsi naissent des créations au fil de ses voyages au Sahara et de ses rencontres artistiques (un foulard pour l’artiste peintre Sylvie Sarrazin). Autre source d'inspiration des coups de coeur au sein de son Limousin natal autour de savoir-faire comme la dentelle Poinct de Tulle ou cette collection de sacs minaudières et de boîtes avec la manufacture d'accordéons française Maugein.

Collection Maugein by Katherine Pradeau : le modèle Marionito bleu dans l\'atelier de la manufacture Maugein à Tulle en 2019
Collection Maugein by Katherine Pradeau : le modèle Marionito bleu dans l'atelier de la manufacture Maugein à Tulle en 2019 (FRANK BARRAT-ARNAL)

Comment est née cette collaboration avec les ateliers Maugein ?
Katherine Pradeau : C’est le hasard d’une rencontre dans ma région à Tulle dans le Limousin. J’ai travaillé pour mettre en valeur le Poinct de Tulle, une dentelle a la mode au XVIIIe siècle mais dont le savoir-faire s’était perdu et que j’avais repéré il y a quelques années. J’ai rencontré une association de femmes qui ont retrouvé ce savoir-faire et je les ai contactées. La ville de Tulle voulait mettre en avant cette dentelle, j’ai alors réalisé une collection de robes avec cette dentelle faite à la main. Lors de la mise en place de ce projet une de ces femmes, originaire de Limoges comme moi, m’a amené visiter Maugein. C’est la plus ancienne manufacture française d’accordéons. Cette entreprise française du Patrimoine vivant est installée à Tulle en Corrèze depuis 100 ans. Pendant cette visite, le PDG Richard Brandao m’a montré un bouton d’accordéon en nacre des années 20 que j’ai trouvé très beau. Je l’ai alors utilisé pour une des robes de ma collection.

Travail sur un modèle de la collection Maugein by Katherine Pradeau, dans l\'atelier Maugein à Tulle, en 2019
Travail sur un modèle de la collection Maugein by Katherine Pradeau, dans l'atelier Maugein à Tulle, en 2019 (FRANK BARRAT-ARNAL)

Pourquoi une collection de minaudières ?
La manufacture d’accordéons Maugein cherchait à se diversifier. J’ai discuté avec le PDG Richard Brandao pour utiliser leurs précieux savoir-faire avec mon expertise créatrice. C'est ainsi qu'est née la collection "Maugein by Katherine Pradeau". On a décidé de faire des sacs-boîtes (minaudières) dotées d’une bandoulière, d’une dragonne et d’un pompon. Chaque minaudière peut être déclinée en version boîtes décoratives de différentes tailles (sans soufflet). Cette luxueuse collection s’adresse à une clientèle féminine mais certains modèles peuvent être portés sur une ceinture... alors une clientèle masculine peut être également intéressée.

C’est nouveau pour eux de faire une collection : habituellement, ils ne répondent qu’aux demandes des accordéonistes pour réaliser un produit sur mesure. Ici chaque instrument est unique, parce que chaque musicien est unique. Il y a une rigueur dans le choix des matériaux, notamment pour les différentes essences de bois toutes issues de la région. Il y a aussi le travail à la main de marqueterie (l’ébéniste), le travail du cuir, celui des soufflets (la souffleteuse)….

Accordéon Marionoti et minaudière de la collection Maugein by Katherine Pradeau, en 2019
Accordéon Marionoti et minaudière de la collection Maugein by Katherine Pradeau, en 2019 (CAROLINE ELBAZ)

Quels sont les savoir-faire utilisés ?
Je ne voulais pas de minaudière du soir mais un objet qui puisse être porté aussi le jour. Aujourd'hui, la collection comprend une dizaine de modèles - mais j’ai plein d’idées dans la tête - ainsi qu'une dizaine de boîtes. Pour les 100 ans de la manufacture Maugein, un accordéon légendaire est associé à une minaudière.

Tout le travail est fait main. Elles sont toutes fabriquées en essence de bois du Limousin : châtaignier, pommier et noyer. Soit elles restent naturelles, soit elles sont laquées, pailletées, irisées, marbrées.... Elles sont alors recouvertes de plusieurs couches de peintures (le séchage entre chaque couche est très long). Les bandoulières, les anses, les petits accessoires en cuir proviennent du Limousin et les boutons en nacre utilisés pour les fermer sont ceux employés pour les accordéons. Différents savoir-faire de la région sont utilisés comme la dentelle Poinct de Tulle, entièrement faite à la main, mais aussi des savoir-faire ancestraux en provenance d’autres cultures comme ceux des maroquinières et des forgerons Touaregs d’Agadez au Niger. J’ai fait faire une version recouverte de cuir. C’est un travail de gainage effectué par des femmes Touaregs avec lesquelles j’ai travaillé pendant de longues années. En effet depuis 2004, j'ai réalisé avec eux des sacs et des vêtements mais aussi des bijoux conçus par les hommes du village.

La minaudière Sahara gainée de cuir par les femmes Touaregs du Niger de la collection Maugein by Katherine Pradeau, en 2019
La minaudière Sahara gainée de cuir par les femmes Touaregs du Niger de la collection Maugein by Katherine Pradeau, en 2019 (FRANK BARRAT-ARNAL)

6 semaines et 10 étapes sont nécessaires à la fabrication de chaque minaudière. Elles ont toutes un nom, celui d’un accordéon en fonction de la commande de l’accordéoniste. Tout comme chez Maugein, où chaque accordéon est unique, chaque minaudière et chaque boîte créé peut être le reflet d'envies personnelles. Il y a un délai de 2 à 3 mois pour chaque commande sur mesure.

Vous avez travaillé avec des artisans au Niger. En quoi retrouvez-vous ces savoir-faire avec Maugein ?
J’ai l’habitude, en effet, de travailler avec des artisans. L’artisanat est un travail assez universel, celui qui fait appel à la main. Suivant les savoir-faire, on reste dans le même esprit, ce sont les cultures qui changent ! Ici à Maugein, c'est le travail du bois, la précision de la découpe, son assemblage et la marqueterie qui m’ont bluffé. Le travail de l’accordeur aussi, c’était apaisant d’avoir en toile de fond - quand j’étais là-bas - sa petite musique quand il accordait les instruments. Le travail de la souffleteuse m’a aussi beaucoup intéressée : c’est elle qui a créé la charnière des minaudières constituée par le carton d’un soufflet.

Ce n’est pas le même calendrier que dans la mode, ici tout le monde prend son temps. La difficulté était d’arriver à voir tout ce que je pouvais trouver dans la manufacture. Le PDG n’est pas un créatif mais un technicien, donc nous n’avons pas la même approche. On a fait des essais, il a fallut s’apprivoiser. Il n’y a pas eu de difficultés mais cela a mis du temps à démarrer... mais les deux premiers modèles sortis nous ont conforté. 

Quels sont les savoir-faire de la manufacture valorisés ici ?
La collection est l’éloge du geste rare et de savoir-faire d’exception que l'on retrouve au travers des 7 ateliers installés à Tulle :
- L’atelier du bois : ébénisterie et marqueterie sur tous types d’essences...
- L’atelier du métal : travail de précision de découpe, de cisaille et laser...
- L’atelier des matériaux souples (cuir, tissu, feutre, carton…) : découpe, mise en forme, encollage et coutures
- L’atelier de peinture avec ses teintes sur mesure, ses vernis, ses laques, ses effets dégradés, pailletés, mouchetés…
- L’atelier du décor : gravure sur bois, inclusion, pochoir, nacre, dorure, perles et strass…
- L’atelier d’assemblage : montage, soudure, assemblage tissu/bois et tissu/métal, système électronique…
- L’accordage d’accordéon.

Le travail de peinture réalisé sur une minaudière de la collection Maugein by Katherine Pradeau, à l\'atelier Maugein à Tulle, en 2019
Le travail de peinture réalisé sur une minaudière de la collection Maugein by Katherine Pradeau, à l'atelier Maugein à Tulle, en 2019 (FRANK BARRAT-ARNAL)

Deux expositions pour découvrir la collection "Maugein by Katherine Pradeau"

Cette collection est présentée lors de l'exposition "Un Marchand Un Artiste" qui célèbre la création artistique sous toutes ses formes du 18 mai au 30 juin (Marché Biron. 85, rue des Rosiers et Marché Dauphine. 132-140 rue des Rosiers. 93400 Saint-Ouen). Puis, elle se rendra au Festival "Les nuits de nacre" du 27 au 30 juin à Tulle.

Collection Maugein by Katherine Pradeau : la boîte Icône avec le coq emblème de la manufacture et la minaudière Anniversaire décorée d\'anciens boutons d\'accordéon en nacre des années 20 pour les 100 ans de la manufacture 
Collection Maugein by Katherine Pradeau : la boîte Icône avec le coq emblème de la manufacture et la minaudière Anniversaire décorée d'anciens boutons d'accordéon en nacre des années 20 pour les 100 ans de la manufacture  (FRANK BARRAT-ARNAL)