La légende Lagerfeld passée au crible dans "Kaiser Karl"

Raphaëlle Bacqué, grand reporter au "Monde", est l'invitée du Soir 3, mardi 9 juillet. Elle a signé la première biographie de Karl Lagerfeld, légende de la mode morte en février.

France 3

Kaiser Karl est la première biographie de Karl Lagerfeld. "Il a systématiquement empêché toute enquête sur son compte. Il avait fait un procès à une journaliste britannique qui avait écrit un livre sur la mode dans les années 70", explique la journaliste du Monde Raphaëlle Bacqué.

Karl Lagerfeld "a cherché à effacer le comportement de son père pendant la guerre. Il était un grand industriel de Hambourg et pour rester à la tête de ses usines il avait passé un accord avec le régime nazi. Il a voulu effacer cette honte et même réinventer les origines de son père. Très longtemps, il a dit que son père était suédois puis danois, en tout cas tout sauf allemand", se souvient la grand reporter, auteure de la biographie.

"Un homme impressionnant et dur"

"Il s'est entièrement consacré au travail et il fallait autour de lui être aussi complètement concentré dans ce travail. il était intraitable avec ses collaborateurs", affirme-t-elle.

Le couturier "a créé un personnage. Il a surtout compris mieux que personne la mutation de la mode de l'artisanat à une industrie mondialisée", assure Raphaëlle Bacqué, qui confie que Karl Lagerfeld "ne cherchait pas le bonheur, il cherchait la puissance. Il a renoncé aux agréments sentimentaux pour se consacrer entièrement à sa promotion et celle de la mode".

La journaliste en garde le souvenir d'un "homme à la fois impressionnant, intimidant, dur aussi, sans arrêt dans un mélange de séduction et d'intimidation, presque de menaces, un homme de pouvoir".

Le JT
Les autres sujets du JT
La biographie sur Karl Lagerfeld, \"Kaiser Karl\", de Raphaëlle bacqué
La biographie sur Karl Lagerfeld, "Kaiser Karl", de Raphaëlle bacqué (France 3)