Haute couture automne-hiver 2021-22 : Stéphane Rolland emmène ses robes sur la plage de Biarritz

Jugeant qu'il est trop tôt pour revenir sur les podiums parisiens, Stéphane Rolland a présenté sa collection haute couture automne-hiver 2021-22 dans un film tourné au Pays basque où flotte l'ombre du "couturier des couturiers", Cristobal Balenciaga.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Stéphane Rolland haute couture automne-hiver 2021-22 (Courtesy of Stéphane Rolland)

On se lève à 4h et on quitte l'Hôtel du Palais à Biarritz pour capter la lumière au bord de l'océan dans la capricieuse météo basque : pour le couturier Stéphane Rolland, le luxe se marie, cette saison, avec l'air et les vagues. La reine Rania de Jordanie, Sharon Stone ou Lady Gaga ont porté ses créations mais il réalise enfin le fantasme d'amener ses robes haute couture sur la plage.

"Qui dit haute couture, dit palace, dit luxe. On ne pouvait pas être là, à Biarritz, sans passer par l'hôtel du Palais" souligne Stéphane Rolland, rappelant que la ville était le haut lieu de la mode dans les années 1920-1940 où Chanel, Lanvin ou Patou avaient leurs boutiques.

Trop tôt pour revenir sur les podiums parisiens

Jugeant qu'il est trop tôt pour revenir sur les podiums parisiens, Stéphane Rolland a présenté sa collection haute couture dans un film tourné au Pays basque, où flotte l'ombre du "couturier des couturiers", Cristobal Balenciaga. Le film a été confié à Toma Jablon, réalisateur de documentaires à succès sur les surfeurs qui connaît par coeur les éléments.

"Je préfère l'authenticité et je peux la faire vivre à travers le film. Je ne vois pas l'intérêt aujourd'hui de faire un défilé physique quand 80% de la presse internationale et les clientes ne peuvent pas se déplacer. Vous n'avez pas l'ambiance, explique-t-il à l'AFP lors du tournage du film. Le bonheur absolu quelque part grâce à la pandémie" qui a poussé tout le monde à dépasser ses limites, avoue-t-il. Même si "tourner à l'extérieur, ce n'est pas si évident", surtout au Pays basque où "il peut pleuvoir et faire beau dans des intervalles extrêmement courts".

Stéphane Rolland haute couture automne-hiver 2021-22 (Courtesy of Stéphane Rolland)

Collaboration avec l'artiste Béatrice Serre

Ce tournage a imposé des conditions de travail inhabituelles pour la mannequin espagnole Nieves Alvarez : poser dans une épaisse robe fourreau sur la digue du port des pêcheurs à Biarritz, dormir maquillée pour être prête à l'aube mais surtout ne pas avoir le temps d'essayer les tenues. "C'est un miracle de travailler dans ces robes-là à Biarritz après cette période terrible qu'on vient de passer (à cause du Covid)", dit-elle à l'AFP.

La collection est faite en collaboration avec l'artiste Béatrice Serre qui crée meubles et tableaux à partir de marbre qu'elle casse, de métal et de pierre précieuses. Les mêmes techniques sont utilisées pour décorer les robes avec des tuiles de marbres, cristaux ou morceaux de citrine ou malachite pour lesquelles les rochers sous les premiers rayons du soleil servent de cadre.

Stéphane Rolland haute couture automne-hiver 2021-22 (Courtesy of Stéphane Rolland)

Deux visions cinématographiques ont guidé Stéphane Rolland pour cette collection: Meryl Streep dans La Maîtresse du lieutenant français qui marche sur une digue dans un manteau-cape noir et l'héroïne en crinoline interprétée par Holly Hunter dans La Leçon de piano, Palme d'or à Cannes en 1993. 

Cela l'a "inconsciemment" amené à créer la robe blanche et rouge dont les volumes dialoguent avec les vagues et le décor de l'Hôtel du Palais qui a été la maison du dernier empire, celle de Napoléon III et d'Eugénie et qui vient de rouvrir après plusieurs années de travaux.

Stéphane Rolland haute couture automne-hiver 2021-22 (Courtesy of Stéphane Rolland)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Haute couture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.