Maroquinerie : les atouts du savoir-faire français

Les sacs de luxe à la française assurent au secteur de la maroquinerie une belle dynamique.

FRANCE 2

Ils trônent dans les vitrines de haute couture, coutent plusieurs milliers d'euros pièce, et se vendent de mieux en mieux. Le sac à main de luxe français, c'est un marché de 3 milliards d'euros, porté par la clientèle étrangère, qui en raffole. Des sacs à main prisés à l'international qui favorisent l'emploi local. Un peu partout en France, comme ici en Franche-Comté, de nouvelles usines de maroquinerie s'installent. Cet atelier d'une grande marque française ouvert en 2015 a recruté 220 personnes. Corentin Baron est maroquinier depuis deux ans, et fabrique déjà des sacs à main de luxe très complexes à réaliser. À 24 ans, il n'a jamais eu à chercher du travail.

Entre 10 et 20 heures de travail pour un seul sac

Pour fabriquer un sac à main de luxe, il faut entre dix et vingt heures de travail. Un artisan ne produit en moyenne que deux à trois sacs par semaine. Ici, le seul moyen d'augmenter la production est donc d'embaucher toujours plus d'artisans. Pour Guillaume de Seynes, directeur général Hermès international, fabriquer en France est un argument marketing, mais aussi une nécessité, car le savoir-faire pour produire ces sacs hauts de gamme se trouve ici. La marque possède 15 usines en France. Une seizième ouvrira ses portes en 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Maroquinerie : les atouts du savoir-faire français
Maroquinerie : les atouts du savoir-faire français (FRANCE 2)