Le très codifié vestiaire masculin des XVIIIe et XIXe

Le raffinement vestimentaire n’est pas réservé aux femmes. Au XVIIIe siècle, c’est une exclusivité masculine, marque de sophistication et de pouvoir. A la villa Rosemaine à Toulon, 30 mannequins -restitués à partir de vêtements anciens- parcourent l’histoire de la mode masculine. Ici, l'habit colle à l'actualité et à l'histoire, pas à la mode. Retour en images sur les XVIII et XIXe siècles.

Gilles Martin-Raget
111
Robe de chambre en Banyan, en satin vert jaune brodé au cordon de motifs géométriques avec une doublure en coton écru. Veste sans manche et droguet de soie façonné de fleurs vert, jaune et crème, avec des boutons lamés et cannetillés sur feuille de cuivre. Gilles Martin-Raget
211
Le plus connu, l’habit à la française, sous la forme de gilet, veste et culotte, reste l’ancêtre du trois pièces, complet veston contemporain. Il date de l'époque Louis XV. Veste justaucourps et culotte (trois pièces) avec boutons en pareil, velours de soie coupé rouille façonné de fleurs crème et or. Gilles Martin-Raget
311
Veste et justaucorps en damas de soie et laine crème, avec une doublure en taffetas vert, des boutons et des galons de passementerie cannetillée et filetée argent. Gilles Martin-Raget
411
Carmagnole révolutionnaire en habit court dégagé réalisé en cadis de laine brune et chanvre écru (armure toile) avec boutons en laiton martelé.Gilles Martin-Raget
511
Redingote en taffetas pékiné ombré de rayures gris vert mauve rouge or et noir, boutons en parel porté sur un gilet droit en satin crème brodé de soie polychrome médaillons, semis de fleurs et brindilles. Gilles Martin-Raget
611
Redingote en taffetas pékiné ombré de rayures gris vert mauve rouge or et noir, avec des boutons en pareil, gilet droit en satin crème brodé de soie polychrome, médaillons, semis de fleurs et brindilles. La redingote est portée sur une culotte en satin tête de nègre. La carvate est dit "solitaire".  Gilles Martin-Raget
711
Le Frac est un habit dégagé en taffetas rayé crème et parme avec boutons en acier facetté.Gilles Martin-Raget
811
Blaude reversible en lin teint au bleu indigo brodée de coton blanc et de coton noir portée avec une chemise en chanvre brodé aux poignées, munie d'un col en coton. Gilles Martin-Raget
911
Coché d'Hippomobile avec son manteau en peau d'ours, col en peau de buffle et boutons en bakélite. Redingote en laine noire et chemise en soie écrue "hygiénique" avec cravate en lacet.Gilles Martin-Raget
1011
Petit mateloys en culotte courte : veste en sergé de laine ivoire, culotte et garniture en drap de laine bleu marineGilles Martin-Raget
1111
Exposition "Habits, Modes et vestiaire masculin des XVIIIe et XIXe siècles" jusqu'au 3 juin 2014. Villa Rosemaine. 436 Route de Plaisance. 83200 Toulon. Ouverture les mardis à 14h avec visite guidée jusqu’à 15h30 ou sur RDV pour les groupes.Gilles Martin-Raget