La maison Schiaparelli annonce la fin de sa collaboration avec son directeur du style Bertrand Guyon

La maison Schiaparelli a annoncé le 19 avril le départ de Bertrand Guyon. Directeur du style pour les collections haute couture et prêt-à-couture depuis 2015, le créateur a respecté héritage et tradition tout en y apportant une expression contemporaine. 

Bertrand Guyon, directeur artistique de Schiaparelli, au final du défilé haute couture printemps-été 2019, en janvier 2019 à Paris 
Bertrand Guyon, directeur artistique de Schiaparelli, au final du défilé haute couture printemps-été 2019, en janvier 2019 à Paris  (THOMAS SAMSON / AFP)

"La maison Schiaparelli remercie Bertrand Guyon pour sa contribution à l’activité haute couture de la maison, en étroite coopération avec le studio de création et les ateliers de la maison de la Place Vendôme" a indiqué la maison parisienne dans un communiqué.

Sa première collection avait été présentée à Paris en juillet 2015 à l’occasion de la semaine de la haute couture automne-hiver 2015-16. Et depuis septembre 2018, sous sa houlette, la maison a lancé Story#, son prêt-à-porter couture.

Elsa Schiaparelli, l'histoire d'une excentrique

Considérée comme la rivale de Coco Chanel, Elsa Schiaparelli était connue pour ses chapeaux excentriques, ses robes homard ou squelette. Entourée d'artistes, influencée par les surréalistes, la créatrice italienne a fait partie du renouveau de la couture au début des années 1930 en apportant à ses tenues une touche de désinvolture et de fantaisie. En 1927, la couturière crée le premier pullover tricoté main à motif trompe l’œil. En noir et blanc, noir et couleurs vives, à motifs de nœud, de formes géométriques, de squelette, de cœurs transpercés, de tatouage de marin ou de tortue abstraite, il est adopté par actrices et célébrités de l’époque. En 1936, c’est la première collaboration avec Dali pour des manteaux et tailleurs à poches-tiroirs, suivront une collaboration avec Meret Oppenheim pour un bracelet en métal et fourrure et des créations de bijoux avec Jean Schlumberger et Jean Clément. Vient ensuite une collaboration avec Jean Cocteau, dont les dessins sont déclinés en manteaux, ensembles du soir et bijoux.

En 1941, Elsa Schiaparelli confie sa maison de couture à son bras droit : son statut d’Italienne à Paris devenant risqué, elle part vivre à New York jusqu’en 1945. De retour dans sa maison, elle participe à l’exposition du Théâtre de la Mode visant à relancer la haute couture. En 1954, elle ferme sa maison et se consacre à son autobiographie, "Shocking life".

En 2012, réouverture de la maison. Christian Lacroix signe une collection unique en juillet 2013. Puis Marco Zanini est nommé directeur de la création jusqu’à fin 2014. Depuis cette date Bertrand Guyon, le Directeur du Style, a apporté son énergie créative à l’équipe installée dans l’hôtel particulier historique du 21, place Vendôme, là même où Elsa Schiaparelli travaillait. En 2017, la maison a retrouvé l'appellation officielle haute couture.