Kim Kardashian remet en cause son partenariat avec Balenciaga, après une campagne controversée mettant en scène des enfants

La maison de luxe française Balenciaga a retiré plusieurs photos de sa campagne pour la collection 2023 mettant en scène des enfants avec des oursons sanglés de ceintures noires cloûtées. Kim Kardashian a réagi.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La star de la téléréalité et influenceuse Kim Kardashian le 12 novembre 2022 à West Hollywood (Californie, Etats-Unis). (RODIN ECKENROTH / GETTY IMAGES)

La vedette américaine de la téléréalité Kim Kardashian veut "réévaluer" sa relation avec la marque de luxe Balenciaga, dans l'embarras après une campagne mettant en scène des enfants et des accessoires sexuels.

La maison française, propriété du groupe de luxe Kering, s'est excusée la semaine dernière sur son compte Instagram et a retiré plusieurs photos de sa campagne pour la collection printemps-été 2023, dont l'une montrait une enfant tenant un sac en forme d'ourson sanglé de ceintures cloutées. D'autres photos montraient des enfants entourés de jouets, dont ces oursons sanglés de cuir façon SM.

Une image de la campagne controversée de Balenciaga, depuis supprimée, mettait en scène notamment une petite fille et un ourson sanglé de ceintures de cuir cloûté. (BALENCIAGA)

Un étrange document sur la pornographie infantile

Des internautes ont aussi relevé que sur une autre photo, un sac issu d'une collaboration Balenciaga-Adidas est posé sur des documents sur lesquels sont imprimés des extraits d'une décision de la Cour Suprême américaine sur la pornographie infantile.

La campagne Balenciaga controversée, mettant en scène des enfants avec des oursons sanglés de cuir clouté. (BALENCIAGA)

Kim Kardashian réagit

"Je suis restée silencieuse ces derniers jours, non pas parce que je n'ai pas été dégoûtée et indignée par les récentes campagnes de Balenciaga, mais parce que je voulais avoir l'occasion de parler à leur équipe pour comprendre par moi-même comment cela a pu arriver", a écrit dimanche soir sur son compte twitter Kim Kardashian, après avoir été interpellée par des dizaines d'internautes pour qu'elle réagisse.

L'influenceuse, qui compte Balenciaga parmi ses marques partenaires se dit "choquée par ces images troublantes", "en tant que mère de quatre enfants". Elle dit aussi avoir pris acte du "retrait des campagnes et (des) excuses de Balenciaga".

"Quant à mon avenir avec Balenciaga, je suis en train de réévaluer ma relation avec la marque, en me basant sur leur volonté d'accepter la responsabilité de quelque chose qui n'aurait jamais dû se produire - et les actions que j'attends d'eux pour protéger les enfants", ajoute la vedette de la téléréalité à ses 74 millions de comptes abonnés. Certains internautes en ont conclu que la star de la téléréalité n'allait pas renoncer à travailler avec la marque.

Les appels au boycott continuent

Sur les réseaux sociaux, et en particulier sur TikTok, les appels au boycott de Balenciaga se multipliaient lundi sous le hashtag #CancelBalenciaga ou #fuckbalenciaga. Certains internautes se sont filmés en train de mettre le feu à leurs chaussures de la marque ou à déchirer leurs vêtements en signe de protestation.

@kamilliont I don’t play when it comes to the safety of children. FK BALENCIAGA #foryou #cancelbalenciaga #awareness ♬ original sound - Michbitch

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mode

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.