Fashion week, l'image du jour : Thom Browne étudie avec chic l'usure du temps

Clap de fin de la PFW avec l'incroyable show de l'Américain Thom Browne consacré au temps qui passe et à l'usure qu'il produit sur le vêtement. Sur le podium défilent trois mannequins habillés du même vêtement : un neuf, un second un peu usé et le troisième totalement élimé. Une garde-robe classique mais tellement contemporaine d'une élégance époustouflante. Incontestablement mon show préféré !

Olesya Okuneva
17
Top départ du défilé, le hangar est plongé dans l'obscurité. Seules des bâches blanches recouvrent des miroirs fictifs dont il ne reste en réalité que l'encadrement en bois.Corinne Jeammet
27
Deux hommes en costume gris clair découvrent les miroirs fictifs et le lustre avant d'aller s'installer dans deux fauteuils dont ils ne bougeront plus jusqu'à la fin du défiléOlesya Okuneva
37
Un trio de trois mannequins en manteau à carreaux dans une palette de grisOlesya Okuneva
47
Après leur passage devant les photographes, les mannequins vont se placer en groupe de trois : le modèle neuf fait face aux deux autres usagés dans un miroir virtuel Corinne Jeammet
57
Les mannequins avancent lentement car, en dépit des perforations dans les chapeaux, ils ont des difficultés à voir leur cheminFRANCOIS GUILLOT / AFP
67
Même le sac-chien est un accessoire à part entière !FRANCOIS GUILLOT / AFP AFP / AFP
77
Le défilé est terminé mais les mannequins attendent que les journalistes et les acheteurs viennent voir de plus près les vêtementsCorinne Jeammet