Beppe Modenese, surnommé "Premier ministre de la mode italienne" pour son engagement dans cette industrie, est mort à 90 ans

Ni créateur, ni businessman, c'était pourtant une grande figure de la mode italienne, un infatigable promoteur de cette industrie dans le monde. Beppe Modenese, ancien président de la Chambre nationale de la mode italienne (CNMI) est mort samedi à Milan.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Beppe Modenese, ancien président de la Chambre nationale de la mode italienne, ici en 2016. (LEONARDO CENDAMO)

Beppe Modenese, ex-président de la Chambre nationale de la mode italienne (CNMI) et surnommé le "Premier ministre de la mode italienne", est décédé le 21 novembre à l'âge de 90 ans à Milan, a annoncé dimanche le président de la CNMI, Carlo Capasa.

L'hommage d'un pays

"Beppe Modenese a contribué plus que quiconque à la naissance de la mode italienne (...) il a guidé la construction d'un système, l'affirmation de Milan comme capitale de la mode et encouragé de nouveaux talents", a salué Carlo Capasa dans un communiqué. 

"Il a été présenté comme le Premier ministre de la mode italienne et a défini les contours d'un système unique au monde". "Aujourd'hui nous perdons une figure de référence et une icône", a-t-il ajouté.

Ici Beppe Modenese avec la créatrice de mode Silvia Fendi en 2014. (ERNESTO S. RUSCIO / GETTY IMAGES EUROPE)

L'ancien Premier ministre Matteo Renzi a rendu hommage dans un tweet au "gentilhomme qui lui a enseigné l'importance fondamentale de la mode (...) pour l'économie et la culture italiennes". Le magazine de mode Vogue Italia l'a aussi salué sur Twitter : "L'ascension et l'affirmation du Made in Italy dans le monde lui doivent beaucoup".

Aux origines de la mode italienne

Beppe Modenese avait commencé dans la mode en organisant des événements et défilés, dont le défilé historique au Palais Pitti de Florence en 1952 avec les couturiers Roberto Capucci, Vincenzo Ferdinandi, Emilio Pucci et Giovannelli-Sciarra.

Ici Beppe Modenese (le deuxième en partant de la gauche) avec de nombreux membres de la Chambre de la mode italienne, parmi lesquels les créateurs Ermenegildo Zegna, Lavinia Biagiotti,  Massimo Ferretti et Giovanna Gentile Ferragamo en 2013 à Milan. (PIER MARCO TACCA / GETTY IMAGES EUROPE)

En 1953, il participa aux initiatives du tout nouveau Syndicat italien Alta Moda, fondé par des stylistes romains comme les soeurs Fontana, Vincenzo Ferdinandi, Emilio Schuberth et Alberto Fabiani. Ce syndicat deviendra ensuite la Chambre nationale de la mode italienne, qu'il dirigera durant des années. En 1978, il participa à la création d'un pôle de la mode à Milan, MODIT.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.