Cet article date de plus d'un an.

Vargas Llosa a continué à écrire pendant son hospitalisation pour Covid-19

Hospitalisé il y a deux semaines pour Covid, le prix nobel de littérature 2010 a confié avoir écrit sa dernière critique littéraire depuis sa clinique.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'écrivain Mario Vargas Llosa lors de la foire nationale des petites et moyennes éditions de Rome, en décembre 2021. (GLORIA IMBROGNO/LIVEMEDIA/SHUTTE/SIPA / SHUTTERSTOCK)

L'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, 86 ans, a continué à écrire même pendant son hospitalisation pour Covid-19 il y a deux semaines à Madrid, a-t-il révélé dimanche au Salon du livre de Buenos Aires.

"Je n'ai jamais cessé d'écrire des articles même dans les situations les plus difficiles", a déclaré Vargas Llosa, prix Nobel de littérature 2010, commentant sa dernière publication dans la presse, une critique intitulée Cervantès, sur le livre de Santiago Muñoz Machado, directeur de l'Académie royale espagnole. 

"J'ai beaucoup travaillé cet article (...) Je l'ai finalement écrit à la clinique", a-t-il raconté. Vargas Llosa a expliqué que son hospitalisation "fut une expérience de seulement 24 heures, mais très pénible".

Un livre sur l'écrivain Benito Pérez Galdós

Vargas Llosa se trouve à Buenos Aires depuis jeudi. Vendredi, il a lancé un concours de nouvelles au Salon du livre et dimanche, il a présenté son dernier livre La mirada quieta, sur l'écrivain espagnol Benito Pérez Galdós.

Pour écrire ce dernier livre, Vargas Llosa a confié avoir pendant 18 mois, en pleine pandémie, lu toute l'oeuvre de Pérez Galdós. "Il a probablement été le premier écrivain professionnel à apparaître en Espagne et en Amérique latine. Il a promis d'écrire un roman tous les trois mois et cela ne s'est pas toujours bien passé pour lui", a déclaré Vargas Llosa.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.