Foire du livre de Francfort : le réchauffement climatique s'invite au grand rendez-vous mondial de l'édition

Le thème de l'écologie est très présent dans les allées de la Foire du livre de Francfort qui ouvre ses portes ce jeudi 17 octobre en Allemagne. 

Une publicité pour un livre inspiré de l\'activiste Greta Thunberg, au salon du livre de Francfort.  
Une publicité pour un livre inspiré de l'activiste Greta Thunberg, au salon du livre de Francfort.   (DANIEL ROLAND / AFP)

Des livres pour enfants montrant comment bannir le plastique aux ouvrages de recettes de cuisine sans déchets : la crise climatique s'invite cette année à la Foire du livre de Francfort. Le premier salon mondial de l'édition, qui s'ouvre ce jeudi 17 octobre, incite les lecteurs, jeunes et moins jeunes, à se convertir en acteurs pour la planète. Exemples choisis.

Pleins feux sur la "Greta allemande" 

On la compare souvent à l'adolescente suédoise Greta Thunberg : Luisa Neubauer, étudiante allemande de 23 ans, icône dans son pays du mouvement des jeunes militants écologistes de "Fridays For Future", a été invitée pour débattre avec une responsable politique locale des mines de charbon, dans la ligne de mire des défenseurs de l'environnement. Elle présentera ausi son propre livre sur l'urgence climatique. "Quand on regarde ce qui se passe avec notre système planétaire, c'est bien sûr effrayant. La question est de savoir comment agir face à cela", a déclaré Luisa Neubauer dans un message vidéo enregistré pour le salon. "Peut-être avons-nous besoin d'une sorte de rébellion ou de révolution", a-t-elle ajouté.

Jeux d'enfants

Voyant des adolescents du monde entier descendre dans la rue pour crier l'urgence face au dérèglement climatique, des éditeurs se sont empressés de publier une panoplie d'ouvrages dédiés à l'environnement et visant un lectorat plus jeune. Un filon rentable, si l'on en juge par le presque doublement sur un an des ventes en 2019 de livres pour enfants axés sur le climat au Royaume-Uni et en Inde, selon Nielsen Book Research. Elles ont aussi augmenté "sensiblement" en Allemagne, d'après GfK Entertainment. "Les enfants ont vu des images d'ours polaires affamés et ont ressenti les effets des canicules de l'été", explique à l'AFP Ralf Schweikart, critique allemand de littérature pour enfants, pour expliquer cet engouement. Les livres "peuvent les aider à trouver des réponses à ces questions émergentes".

Aux parents effrayés à l'idée de consacrer la lecture du soir de leur progéniture à des récits anxiogènes sur la catastrophe climatique, Ralf  Schweikart recommande des livres adoptant une approche locale et ludique. Dans son ouvrage Plastique? Essayez sans !, Dela Kienle encourage les amateurs de glaces à opter pour un cornet plutôt qu'une coupe ou à organiser des fêtes sans ballons gonflables.

Noël sans déchet 

Les adultes aussi peuvent apprendre à réduire leur empreinte CO2 via une foule d'ouvrages pratiques. Sur une table garnie de livres de recettes vegan ou prônant le "sans déchet", les lecteurs sont invités à se muer en chefs "consciencieux" et s'initier pour cela à réutiliser les tiges de brocoli dans une salade, transformer les pelures de pommes en chips ou recouvrir les restes d'un plat d'une enveloppe à base de cire d'abeille au lieu d'un film alimentaire.

Pour les plus convertis, des ateliers sur le recyclage sont proposés jusqu'à fêter un "Noël sans gaspi" avec des journaux servant de décoration et des jeans usés d'emballages de cadeaux.

 Pailles comestibles et énergie renouvelable

Pour ne pas être en reste, les organisateurs du salon veulent montrer l'exemple en matière de conduite écologique. Dans les halles en enfilade qui seront empruntées par quelques 280.000 amoureux des livres, l'énergie consommée provient en partie de sources renouvelables.

Il s'agit de parvenir à passer entièrement aux énergies vertes l'an prochain, ce qui ferait économiser 19.000 tonnes d'émissions de dioxyde de carbone. Les stands prévus pour plus de 7.500 exposants sont eux réutilisés d'année en année et les organisateurs de la Foire ont invité à servir les boissons aux visiteurs avec des "pailles comestibles", a détaillé le directeur du salon, Juergen Boos.