VIDEO. Placée car ses parents voulaient un garçon, elle raconte

Ses parents voulaient un garçon. Parce que c'était une fille, elle a été placée à l'Assistance publique. Son histoire lui a inspiré un roman : "Rhapsodie des oubliés". Sofia Aouine raconte.

BRUT

Sofia Aouine a été placée à l'Assistance publique en 1980, une procédure de placement volontaire entreprise par son père. Elle en est sortie en 1998. "Être un enfant placé, c'est vivre avec la honte, comme les enfants, qu'on appelle les enfants nés sous X, comme les enfants non désirés", confie-t-elle. Son parcours lui a inspiré son premier roman, "Rhapsodie des oubliés", racontant la vie d'Abad, treize ans et vivant dans le quartier de Barbès à Paris. "J'ai écrit ce livre en même temps que j'ai ouvert aussi les archives de mon dossier de placement. Un dossier de placement, c'est simple, c'est quand on est placé, ne serait-ce que 3 mois, dans ce qu'on appelle l'aide aide sociale à l'enfance. Tout y est consigné. Et moi, c'est 20 ans de ma vie", raconte Sofia Aouine.

Sauvée par la culture

Pour l'autrice, le personnage principal du livre est une sorte de clin d'œil au destin de sa vie. Elle précise : "La culture de mes parents aurait préféré un petit garçon quand je suis née et a préféré me placer dans ce qu'on appelle l'assistance publique parce que j'étais une fille, parce que j'étais considérée comme le sexe maudit. M'incarner dans un petit garçon, c'était pour faire une sorte de pied de nez au destin." Aussi, dans son parcours, Sofia Aouine reconnaît avoir été sauvée par la culture, le cinéma, la lecture. "Ce petit garçon, c'est à la fois tous les personnages de fiction que j'ai croisés dans toutes les œuvres d'art, comme je dis, qui ont fait de moi un être humain", souligne-t-elle.

VIDEO. Placée car ses parents voulaient un garçon, elle raconte
VIDEO. Placée car ses parents voulaient un garçon, elle raconte (BRUT)