Le prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa rétabli du Covid-19

Prix Nobel de Littérature 2010, l'auteur péruvien âgé de 86 ans a été le premier écrivain étranger à entrer de son vivant dans la prestigieuse collection française de la Pléiade en 2016, année de ses 80 ans. Ce francophile est aussi devenu académicien l'an passé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Péruvien Mario Vargas Llosa, Nobel de Littérature 2010, à Mexico (Mexique) le 30 novembre 2019. (FRANCISCO GUASCO/EFE/SIPA / EFE)

Le prix Nobel de littérature hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, 86 ans, a "vaincu le Covid-19" et va sortir de l'hôpital madrilène où il avait été admis la semaine dernière, a annoncé lundi son fils. 

L'écrivain "a vaincu le Covid-19. Maintenant, le rétablissement va se poursuivre à la maison", s'est réjoui Álvaro Vargas Llosa sur Twitter en publiant une photo le montrant avec son frère et sa soeur aux côtés de leur père. "Merci à la science qui sauve des vies et au personnel médical pour son dévouement. Nous vous en serons toujours reconnaissants", a-t-il ajouté.

Mario Vargas Llosa avait été hospitalisé la semaine dernière à Madrid, où il vit, en raison de complications provoquées par le Covid-19.

Le prix Nobel de littérature hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, 86 ans, a été hospitalisé après avoir contracté le Covid-19, a annoncé vendredi son fils Alvaro Vargas Llosa. "Il y a quelques jours, en raisons de complications provoquées par le coronavirus, il a été admis dans une clinique de Madrid", a écrit le fils de l'écrivain sur Twitter. "Grâce au traitement, son état évolue favorablement", a-t-il ajouté.

"Nous remercions, lui et sa famille, pour toute l'affection qu'on nous témoigne et nous demandons à la presse de bien vouloir respecter sa vie privée", a conclu ce message signé par les trois enfants de l'écrivain, Alvaro, Gonzalo et Morgana

Son dernier ouvrage vient de sortir

L'auteur péruvien, naturalisé espagnol en 1993, venait de présenter début avril son dernier ouvrage, Le regard calme (de Pérez Galdos), un essai sur l'écrivain espagnol Benito Pérez Galdos (1843-1920). Il devait assister la semaine prochaine à la présentation d'une biographie de Miguel de Cervantes, l'auteur du Quichotte, par Santiago Muñoz Machado, événement qui a été reporté.

Prix Nobel de Littérature en 2010, Vargas Llosa est le dernier représentant de la génération d'écrivains latino-américains dite du "Boom" à laquelle appartenaient également le Colombien Gabriel Garcia Marquez, l'Argentin Julio Cortazar ou le Mexicain Carlos Fuentes.

"Nous, les Latino-américains, nous sommes des rêveurs par nature et nous avons du mal à différencier le monde réel de la fiction. C'est pour cela que nous avons de si bon musiciens, poètes, peintres et écrivains, et tant de dirigeants horribles et médiocres", avait-il déclaré en 2010, peu de temps avant de recevoir le Nobel.

Entré dans la Pléiade en 2016, ce francophile est académicien depuis l'an passé

Admiré pour sa description des réalités sociales mais critiqué par les milieux intellectuels sud-américains pour ses positions conservatrices, traduit en une trentaine de langues, Vargas Llosa, francophile, a été le premier écrivain étranger à entrer de son vivant dans la prestigieuse collection française de la Pléiade en 2016, année de ses 80 ans. Le , l'écrivain a aussi été élu dès le premier tour au fauteuil 18 de l'Académie française, laissé vacant par la mort de Michel Serres.

Né à Arequipa (sud du Pérou) le 28 mars 1936 dans une famille de la classe moyenne, Vargas Llosa s'était installé à Paris au début des années 1960, des années "décisives", écrit-il dans l'avant-propos de ses oeuvres publiées dans la Pléiade. C'est là que l'auteur de L'orgie perpétuelle - essai sur le métier d'écrivain à travers Madame Bovary - écrit ses premiers romans. Il raconte que "c'est grâce à Flaubert" qu'il a appris la méthode de travail qui lui convenait et à devenir "l'écrivain qu'il souhaitait être". 

Sa carrière littéraire prend son envol en 1959 avec son premier recueil de nouvelles, Les caïds. Le succès vient avec La ville et les chiens (1963) puis La Maison verte (1966) et se consolide avec Conversation à la Cathédrale (1969). L'auteur, qui a depuis publié une vingtaine de romans, autant d'essais et une dizaine de pièces de théâtre, assure avoir l'intention de continuer à écrire jusqu'à ses derniers jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romans

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.