Des milliers de feuillets inédits de Louis-Ferdinand Céline retrouvés, "un événement extraordinaire", pour ses ayants droit

Des milliers de pages manuscrites de Louis-Ferdinand Céline disparus à la Libération ont été récemment redécouverts.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Lettre de l'écrivain français Louis-Ferdinand Céline, adressée à un ami médecin de Quimper, le docteur Tuset.  (FRED TANNEAU / AFP)

Ce sont des milliers de feuillets inédits, volés en 1944 dans l’appartement de l’écrivain collaborationniste Céline, qui viennent d'être retrouvés, comme l'a révélé le quotidien Le Monde. Au cœur de ce rebondissement, un ancien journaliste de Libération. Il a vécu dans le secret pendant des années. À l'époque où il travaille pour le quotidien, avant 2006, Jean-Pierre Thibaudat est contacté par une mystérieuse personne qui souhaite lui transmettre des documents ayant appartenu à Louis-Ferdinand Céline.

Le journaliste se voit alors remettre plusieurs sacs contenant des milliers de feuillets contre une promesse : ne pas les rendre publics avant la mort de la veuve de Céline, Lucette Destouches. À sa disparition en novembre 2019, l’avocat de Jean-Pierre Thibaudat prend contact avec les ayants droit de Lucette Destouches : Véronique Chovin et François Gibault, avocat et écrivain. "J'ai été évidemment très surpris, raconte François Gibault. C'est un événement extraordinaire."

"Cela fait des années que nous cherchons la trace de ces documents qui ont disparu, qui ont été volés."

François Gibault

à franceinfo

Dans ces milliers de feuillets, il y a des inédits, des premières versions, "tout un travail va devoir être fait car le volume est considérable", juge François Gibault. "Pour 'Mort à crédit', il y a 1 600 pages, quelque chose comme ça, je ne sais pas si vous vous rendez compte."

"C'est indiscutablement un trésor", a réagi sur franceinfo pour sa part Émile Brami, auteur de plusieurs ouvrages sur Louis-Ferdinand Céline. "Il y a des romans, il y a une nouvelle, des inédits, des lettres, même des documents comptables."

Une incroyable réapparition

Outre la version manuscrite de Mort à crédit, il y a également, selon la liste faite par Jean-Pierre Thibaudat sur son blog, près d’une dizaine de textes dont Londres, un manuscrit totalement inédit et un nombre conséquent de séquences inédites de Casse-pipe, roman que Céline a toujours présenté comme incomplet, accusant ceux qu’il appelait "les épurateurs" de l’avoir détruit. "Il a déclaré dans des correspondances, dès 1945, qu'un vol avait eu lieu chez lui, et il a décrit les manuscrits, et c'est exactement les manuscrits décrits par Céline que l'on retrouve", observe François Gibault.

"Cela va permettre d'éclairer d'une manière pas forcément différente mais tout à fait nouvelle ce que nous savons aujourd'hui de Céline."

Émile Brami

à franceinfo

Le roman Casse-pipe "a été édité à partir d'un tapuscrit qui a été retrouvé par la secrétaire de Céline et qui, une fois imprimé en gros caractères, fait une centaine de pages", relate Émile Brami. Pour lui, "il est probable que ce qui sera publié comme étant le 'Casse-pipe' plus ou moins entier va faire 400-450 pages, c’est-à-dire qu'on ne connaît grosso modo qu'un quart de 'Casse-pipe'". Car Céline affirmait avoir rédigé ce roman en entier, un roman qui est le "chaînon intermédiaire" entre deux œuvres célèbres de l'écrivain, Mort à crédit et Voyage au bout de la nuit.

Des feuillets qui intéressent les éditeurs

Si le manuscrit de Mort à Crédit a de bonnes chances de faire l’objet d’une donation à la Bibliothèque nationale de France, les autres textes suscitent l’intérêt des éditeurs, comme le confirme François Gibault. "J'ai eu Antoine Gallimard tout à l'heure, qui est évidemment intéressé, je suis également sollicité par d'autres éditeurs, il est certain qu'un gros travail va être fait et qu'il y aura des compléments d'édition."

Désormais, "on a quasiment toutes les facettes de l'œuvre de Céline", assure Émile Brami. "Il y a semble-t-il des documents qui ont servi à l'écriture des pamphlets antisémites. Il y a aussi, manifestement, une correspondance avec Robert Brasillach [un auteur collaborationniste, figure de l'antisémitisme français]." Mais selon le biographe, "il ne faut pas réduire Céline à seulement ça, c'est aussi un immense écrivain." Mais les admirateurs de Céline devront encore patienter quelques mois avant de se plonger dans ces inédits.

Le mystère des manuscrits volés de Louis-Ferdinand Céline - Anne Chépeau
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romans

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.