Décès de la romancière portugaise Agustina Bessa-Luis

L'écrivaine portugaise, parmi les plus populaires de sa génération, vivait écartée de la vie publique depuis une vingtaine d'années.

La romancière portugaise Agustina Bessa-Luis, chez elle en 2000
La romancière portugaise Agustina Bessa-Luis, chez elle en 2000 (ULF ANDERSEN / AURIMAGES / ULF ANDERSEN)

La romancière portugaise  Agustina Bessa-Luis est décédée lundi à Porto (nord) à l'âge de 96 ans, a annoncé son entourage à l'agence de presse Lusa. Ses funérailles auront lieu mardi à Porto, a-t-on appris de même source.

Une quarantaine de romans

Née en 1922 dans la commune d'Amarante (nord), Agustina Bessa-Luis s'est établie à Porto en 1950. Elle a publié une quarantaine de romans dont le plus connu, La Sybille, remonte à 1954.

Son oeuvre compte également plusieurs biographies, pièces de théâtre et recueils de mémoires ou de chroniques de presse. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma par le réalisateur portugais Manoel de Oliveira.

"Portugal éternel"

"Il y a des personnalités pour lesquelles il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'elles ont été et ce qu'elles signifient pour nous tous. Agustina Bessa-Luis en fait partie", a réagi le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa dans un communiqué. "En tant que créatrice et citoyenne", la lauréate du Prix Camoes 2004, la plus haute récompense littéraire en langue portugaise, appartient au "Portugal éternel" dont elle a peint les transformations avec "la rigueur insurmontable de son écriture", a souligné le chef de l'Etat.