Prix Goncourt : "Je suis comblé de joie", les réactions à Dakar à l'annonce du lauréat 2021

La fierté et la joie sont immenses ce mercredi à Dakar après l'annonce du Prix Goncourt 2021. Lsénégalais Mohamed Mbougar Sarr a été récompensé pour son roman "La Plus Secrète Mémoire des hommes".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mohamed Mbougar Sarr après avoir été récompensé par le Prix Goncourt pour son roman "La Plus Secrète Mémoire des hommes", à Paris le 3 novembre 2021.  (BERTRAND GUAY / AFP)

L'émotion était palpable dans la maison des écrivains de Dakar à l'annonce du prix Goncourt 2021. "Là je n'arrive pas à me retenir, confie l'auteur Pape Faye, les yeux rougis par l'émotion. "Je suis comblé de joie, ajoute l'écrivain, Mon corps a tremblé comme jamais il n'a tremblé dans le passé. Mon corps a chanté comme jamais il n'a chanté dans le passé. Mes larmes mes yeux, tout a répondu. Nous sommes des hommes de plume. Nous ne sommes pas que des hommes de la mer."

À 31 ans, le sénégalais Mohamed Mbougar Sarr devient  le premier écrivain d'Afrique subsaharienne à être distingué par le plus prestigieux des prix littéraires français pour son roman La Plus Secrète Mémoire des hommes, publié aux éditions Philippe Rey. Une distinction saluée dans son pays au Sénégal. Et ce prix est celui de tous les Africains, insiste Djibril Diallo Falémé, écrivain et professeur de lettres. "Aujourd'hui, c'est nous qui sommes à l'honneur. Nous, écrivains sénégalais, nous, écrivains d'Afrique noire. Donc, vous vous imaginez l'émotion qui est la mienne et tout le plaisir que j'ai."

"On avait besoin de ce prix-là en Afrique noire et par la grâce de Dieu, c'est lui qui l'a. Nous sommes fiers !"

Djibril Diallo Falémé, écrivain et professeur de lettres

à franceinfo

Et tous ces écrivains sénégalais en sont convaincus : le prix Goncourt obtenu par Mohamed MBougar Sarr va marquer des générations d'Africains.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix littéraires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.