Prix Goncourt : consécration et jackpot pour le vainqueur

Le prix Goncourt, attribué cette année à Lydie Salvayre, est une véritable consécration pour les vainqueurs. Mais ce célèbre prix représente aussi une véritable garantie de ventes.

(le Goncourt, véritable garantie de ventes pour Lydie Salvayre © REUTERS/Gonzalo Fuentes)

C'est, on a coutume de le dire, le plus célèbre prix littéraire français. Un prix célèbre dans le monde entier. Consécration suprême pour un auteur, il représente également un véritable jackpot. Ainsi, obtenir le prix Goncourt, c'est la garantie quasi-certaine de vendre au moins 400.000 romans et de voir les traductions partir à la hausse.

La vainqueur de cette année, Lydie Salvayre ne s'y trompe pas en déclarant, juste après l'annonce de son prix : "Les livres que j'écrivais jusqu'à présent avaient une audience disons limitée, l'audience va grandir et c'est un bonheur que de se dire ça. "

Quelque 620.000 exemplaires pour le Goncourt 2013

Pour l'éditeur et les libraires, il s'agit de se préparer à ces ventes : "Dans la journée même, des clients vont venir pour acheter le prix Goncourt et lire le prix Goncourt. "C'est toujours émouvant et magique que le livre suscite cet engouement et attire des gens ", explique sur France Info Xavier Moni du syndicat des libraires. "On peut critiquer les prix littéraires en attendant, il y a un vrai désir de lire le prix Goncourt. L'important pour l'éditeur, l'auteur et les libraires c'est que les livres soient physiquement présents dans les librairies ."

"Dans la journée même, des clients vont venir pour acheter le prix Goncourt" (Xavier Moni)
--'--
--'--

L'an dernier si, le Goncourt 2013, "Au revoir là-haut", de Pierre Lemaitre, tiré initialement à 30.000 exemplaires, s'est écoulé à ce jour à 620.000 (Canada compris), après 21 réimpressions. Il est traduit en 30 langues. "Le Goncourt a bouleversé ma vie", reconnaît l'écrivain.