#marquepage du 26 janvier 2022 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant !

Article rédigé par
Anne-Marie Revol - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marque Page, la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol (FRANCE TELEVISIONS)

Un nouveau numéro de Marque Page : l’auteur qui se dissimule derrière ses quatre photos a été DRH avant d’être écrivain. Wilfrid Sejeau, libraire à Nevers, nous recommande un livre étrange et inquiétant : Ce qui arrive la nuit de Peter Cameron paru aux éditions Christian Bourgois. Quant aux Bookstagrammeurs, ils sont des dizaines à défendre avec ferveur Le voyant d’Etampes d’Abel Quentin (L’Observatoire). 

Et c'est reparti pour un p'tit quiz !

L’écrivain qui nous a envoyé cette semaine quatre clichés personnels pour se faire reconnaître à nos yeux ébahis, est aussi scénariste, documentariste et dramaturge. Fils d’instituteur, il a grandi dans l’appartement situé au-dessus de la classe de son père. Moqué au collège pour ses "gestes de fille" il s’investit dans les études, s'inscrit en école de commerce puis fait son droit. Son premier grand amour, s’appelle Paul. Il a alors 22 ans, lui 25. Il sera le personnage principal d’Un certain Paul Darrigrand. Avant de vivre pleinement de sa plume, il sera DRH au… BHV et à l’IFOP. Mais, aussi animateur de télévision sur Paris Première ou pour la chaine Numéro 23. Soutien de Ségolène Royal en 2007, proche des Macron, il signe l’Appel à lutter contre les violences conjugales lancé par la comédienne Muriel Robin en 2018. Auteur de près de vingt-cinq romans, multi-récompensés, son dernier ouvrage, est un huis clos magnifique et éprouvant qui se passe dans un train de nuit. Sorti en janvier, les critiques sont unanimes. Aloooooors, une idée ?  

Le libraire apprécie les romans vaporeux…  

Wilfrid Sejeau qui officie à la librairie Le Cyprès à Nevers, a flashé sur Ce qui arrive la nuit, le dernier ouvrage de l’Américain, Peter Cameron. Dans ce livre à cheval entre le roman noir et la fable, un couple d’Américains – dont on ne connaîtra jamais le nom – se rend par le train dans une brumeuse ville d’Europe pour adopter un enfant. "Nous ne savons pas où nous sommes : peut-être au Danemark, peut-être en Sibérie, peut-être en Islande." Lors de leur arrivée, le couple, exsangue, s’installe dans un hôtel glacial et caverneux sur lequel flotte une inquiétante étrangeté. "Ce que nous savons tout de suite, c’est que le couple va mal. Leur histoire d’amour se dessèche comme le corps de la femme qui lutte contre un cancer au dernier stade." Dans ce lieu déconcertant, peuplé de rares clients inquiétants et visqueux, cerné par le froid, les apparences sont souvent trompeuses et "rien ne se passe comme prévu…" Une prose envoûtante et cotonneuse. Magique.  

Les Instagrammeurs fans d’Etampes !  

Avec son deuxième roman, Le voyant d’Etampes, publié aux éditions de L’Observatoire, le surdoué Abel Quentin, une fois de plus, fait mouche. Sur presque toutes les listes de prix littéraires de la rentrée, il décroche le 4 novembre dernier le très prisé Prix de Flore et emballe les Bookstgrammeurs. Avec un sujet aussi ancré dans l’actualité et un style aussi fluide le contraire eut été décevant ! Le pitch ? Jean Roscoff, "un sexagénaire, universitaire médiocre, pond un bouquin obscur sur un poète quasi inconnu", pose d’emblée @clementinebleue. Son grand tort ? Avoir omis de préciser que ledit poète communiste était noir… Un comble pour cet homme qui pensait que ses engagements à SOS Racisme dans les années Mitterrand lui valaient une immunité. "Un récit qui décrit avec humour et ironie les dérives inquiétantes de notre époque, marquée par le retour du racisme", commente @malenferxm. Un livre plein d’humour délicieusement acide. Bref, le portrait d’une génération. Ou plutôt du choc de deux générations !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.