Le prix Médicis décerné à Maylis de Kerangal pour "Naissance d'un pont"

Son roman, Corniche Kennedy, était déjà en tête des sélection de plusieurs prix l'an passé. Avec Naissance d'un pont, Maylis de Kerangal, 43 ans, a été choisie par le jury du prix Médicis à l'unanimité au premier tour.

(Radio France © France Info)

La narration de Naissance d'un pont est ancrée dans les destins croisés d'une dizaine de personnages. Des hommes et des femmes embauchés sur le chantier gigantesque d'un pont suspendu dans la ville imaginaire de Coca en Californie. Un ouvrage "ambitieux écrit dans une langue puissante" selon le jury du prix Médicis.

Bretonne, fille et petite-fille de capitaines au long court Maylis de Kerangal s'est lancée en littérature après un passage... au salon nautique. Venue y proposer des articles d'ethnographie maritime à une revue, elle se retrouve embauchée par les Guides Gallimard et travaille sur d'autres collections documentaires.

Son premier roman, Je marche sous un ciel de traîne est publié il y a dix ans, en 2000. Puis ce sera La vie voyageuse en 2003 et un recueil remarqué en 2006 Ni fleurs ni couronnes, dont l'une des nouvelles a
été adaptée en moyen métrage. Paru en 2008, son précédent roman, Corniche Kennedy (Verticales), s'était déjà retrouvé dans la sélection de nombreux prix (Médicis, Femina, France Culture/Télérama...).

Le Prix Médicis étranger a été attribué à l'Américain David Vann pour
Sukkwan Island (Gallmeister) tandis qu'un Prix Médicis essai a été donné à Michel Pastoureau pour La couleur de nos souvenirs (Seuil).

Caroline Caldier, avec agences