Le Grand Prix du roman de l'Académie française à Hédi Kaddour et Boualem Sansal

Ce n'est que la troisième fois depuis 1915 que l'Académie décerne son Grand Prix du roman à deux écrivains en même temps. Hédi Kaddour et Boualem Sansal se partagent cette prestigieuse distinction qui lance traditionnellement la saison des prix littéraires.

(Boualem Sansal et Hédi Kaddour, les deux lauréats du Grand Prix du roman de l'Académie française © MaxPPP)

Hédi Kaddour, d'origine tunisienne, a publié cette année Les Prépondérants  (Gallimard) pour lequel il a déjà reçu le Prix Jean-Freustié. L'Algérien Boualem Sansal, lui, est l'auteur de 2084. La fin du monde  (Gallimard). Les deux livres ont été salués par la critique.

De bon augure pour Hédi Kaddour avant le Goncourt ? 

Le Franco-tunisien et l'Algérien se penchent sur le monde arabo-musulman à deux époques différentes, l'un dans les années 1920 en période coloniale, l'autre dans un futur d'anticipation où les islamistes triomphent.

Hédi Kaddour et Boualem Sansal réagissent au micro de Thierry Fiorile : "Un prix fabuleux"
--'--
--'--
Hédi Kaddour et Boualem Sansal ont été choisis jeudi par les "Immortels" de l'Académie française au quatrième tour par onze voix chacun, contre une voix à Agnès Desarthe, a fait savoir Hélène Carrère d'Encausse. Hédi Kaddour pourrait devenir le troisième écrivain, après Jonathan Littel et Patrick Rambaud, à recevoir la même année le Grand Prix du roman de l'Académie française et le Goncourt, qui sera attribué mardi. 

L'an passé, c'est Adrien Bosc, pour son roman Constellation  (Stock), qui avait été primé par l'Académie française.