Prix Goncourt et Renaudot : le lauréat annoncé le 30 novembre dans l'espoir d'une réouverture des librairies en décembre

Les quatre ouvrages en lice pour le prestigieux prix remis le 30 novembre, sont "Les Impatientes" de Djaïli Amadou Amal, "Thésée, sa vie nouvelle", de Camille de Toledo, "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier et "L'Historiographe du Royaume" de Maël Renouard. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les quatre ouvrages finalistes au Goncourt 2020. (Verdier / Gallimard / Grasset / Emmanuelle Colas)

Reporté pour soutenir les librairies en difficulté, le prix Goncourt sera finalement attribué à la fin du mois. "Les académiciens Goncourt se sont réunis ce vendredi 13 novembre au matin par visioconférence et, suite aux propos du Premier ministre de la veille, annoncent qu'ils proclameront le prix Goncourt 2020 lundi 30 novembre. Tous tiennent à ce que chacune et chacun puisse acheter des livres pour les fêtes de fin d'année", a indiqué l'Académie Goncourt dans un communiqué.

Le prix déjà reporté par solidarité envers les libraires

Le 12 novembre, Jean Castex a laissé entrevoir la possibilité d'une réouverture des commerces "non essentiels" à partir du 1er décembre. L'Académie Goncourt a souhaité anticiper une issue heureuse pour les libraires. "Cette date qui devrait précéder - enfin - la réouverture essentielle des librairies, permettra aux libraires d'être approvisionnés à temps", a-t-elle souligné. "En attendant, merci aux lecteurs de privilégier pour leurs achats de livres, le click and collect des librairies."

Le Goncourt devait initialement être remis le 10 novembre. Mais à la veille du début d'un deuxième confinement qui signifiait l'obligation de fermer pour les librairies, l'Académie Goncourt avait indiqué qu'elle le reportait "à une date indéterminée". "Pour les académiciens il n'est pas question de le remettre pour qu'il bénéficie à d'autres plateformes de vente". D'autre prix avaient suivi cette ligne, comme le Renaudot, le Grand Prix de l'Académie ou l'Interallié. 

Parmi les quatre ouvrages en lice, on retrouve deux romans autobiographiques : Les Impatientes de Djaïli Amadou Amal (Emmanuelle Collas), sur le mariage forcé et la polygamie et Thésée, sa vie nouvelle, de Camille de Toledo (Verdier), sur le lourd passé d'une famille. Figurent également L'Anomalie d'Hervé Le Tellier (Gallimard), au suspense haletant, et L'Historiographe du Royaume de Maël Renouard (Grasset) sur un homme au service du roi du Maroc Hassan II. 

Pandémie oblige, l'annonce du Goncourt devrait se faire depuis les fenêtres du Drouant. Journalistes et badauds attendraient à l'extérieur du célèbre restaurant parisien. Les jurés devraient quant à eux investir le salon Proust, plus grand que le traditionnel salon Goncourt, pour assurer la distanciation physique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.