Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : reporté en septembre, le Salon du livre rare s'offre un vernissage virtuel en avril

Le Salon a été reporté du 4 au 6 septembre en raison de l'épidémie. Il réunira 160 libraires, 16 galeries de dessins, 10 éditeurs d'art et 8 artisans du livre pour sa 32e édition. En attendant, un vernissage virtuel se tient le 23 avril.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La librairie Le Feu Follet présentera au salon des feuillets manuscrits inédits de Louis, Chevalier de Sade (1753-1832), auteur du Lexicon politique et cousin du Divin Marquis.  (LIBRAIRIE LE FEU FOLLET)

Le Salon du livre rare, reporté à septembre au Grand Palais, s'ouvrira par un vernissage virtuel à la date initialement prévue du 23 avril, permettant ainsi aux collectionneurs de prendre connaissance malgré le confinement de l'offre riche de l'année, qui va de Proust au Chevalier de Sadeh

Hervé Valentin, président du Salon, dévoilera le catalogue du Salon sur le site Internet jeudi à 17h, heure d'ouverture des portes du vernissage prévu avant le confinement.

Un catalogue sous forme de flip-book à feuilleter

Sous forme de flip-book à feuilleter, ce catalogue donnera la possibilité à chaque exposant d'ajouter un lien vers son propre catalogue ou les pièces qu'il aura sélectionnées. Dans les grands crus de l'année, figurent une célèbre photo de Baudelaire par Carjat, une lettre de Proust qui donne le plan de "A la recherche du temps perdu", un manuscrit inédit d'Emile Zola ou un ensemble de 20.000 feuillets manuscrits inédits de Louis, Chevalier de Sade (1753-1832), auteur du Lexicon politique et cousin du Divin Marquis.

Le Salon était initialement prévu du 24 au 26 avril mais a été reporté du 4 au 6 septembre en raison de l'épidémie. Il réunira 160 libraires, 16 galeries de dessins, 10 éditeurs d'art et 8 artisans du livre pour sa 32e édition.

Les collectionneurs ont du temps pour s'adonner à leur passion

"Il y a une vraie demande de nos collectionneurs, surtout en cette période de confinement où ils ont du temps pour s'adonner à leur passion". Quant aux bibliophiles, "ils sont habitués à acheter sur catalogue", et profiteront donc de "la mise à disposition d'un espace pour chaque exposant au sein de ce catalogue collectif", a expliqué M. Valentin.

Le monde des salons, des maisons de ventes, des galeries et des expositions, confronté aux reports et annulations massifs qui leur coûtent très cher, cherche par tous les moyens à valoriser ses offres artistiques et culturelles, en recourant à divers instruments sur internet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.