Avec "Directs du droit", Éric Dupond-Moretti règle ses comptes

Éric Dupond-Moretti, avocat pénaliste, est l'invité du Grand Soir 3 ce dimanche 5 février. Il est le coauteur de Directs du droit.

France 3

Dans son livre Directs du droit, Éric Dupond-Moretti égrène quelques-unes de ses colères, notamment celles qui concernent la notion de la présomption d'innocence. "C'est un principe constitutionnel qu'on a du mal à mettre en oeuvre. On le voit dans l'actualité avec François Fillon, qui est médiatiquement coupable", commente l'avocat pénaliste dans le Grand Soir 3 ce dimanche. "C'est un coup de gueule pensé et surtout illustré pour alerter", ajoute celui qui a obtenu 141 acquittements.

Un rôle au cinéma

Éric Dupond-Moretti fait des critiques acerbes sur la nouvelle génération de magistrats : "Notre époque est traversée par l'hypermoralisation de tout, la transparence, l'hygiénisme et le victimaire. Ces grands défauts se retrouvent dans le comportement de certains juges. Ils ont tué le secret professionnel fait pour protéger les justiciables", explique-t-il.

Éric Dupond-Moretti, qui aimerait que les juges aient une formation d'avocat, apparait en président de cour d'assises dans le dernier film de Claude Lelouch. "C'est un beau cadeau, une belle parenthèse dans ma vie, ça m'a bien fait marrer", commente l'avocat qui a quitté le barreau de Lille pour celui de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eric Dupond-Moretti dans la salle d\'audience de la cour d\'assises d\'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 2 novembre 2010.
Eric Dupond-Moretti dans la salle d'audience de la cour d'assises d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 2 novembre 2010. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)