Cet article date de plus de deux ans.

Après le confinement, le succès du livre audio se confirme en France : "Ça me permet d'être libre et de faire autre chose en même temps"

Depuis le premier confinement, le livre audio connaît un fort engouement, porté par les jeunes adultes et les trentenaires. Sur l'année 2021, près de 10 millions de Français en ont consommés. 

Article rédigé par Lauriane Delanoë
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une femme écoute un livre audio durant le salon international du livre, au Costa Rica, le 13 mai 2019. (PHOTO D'ILLUSTRATION / EZEQUIEL BECERRA / AFP)

Avez-vous déjà écouté un livre ? La question aurait pu paraître étonnante il y a encore quelques années. Pourtant, les livres audio connaissent un succès grandissant depuis le premier confinement en 2020. Si certains pensaient alors que cet engouement serait passager, il se confirme au fil des mois. Sur l'année 2021, on dénombre 800 000 nouveaux "audio-lecteurs", soit 9,9 millions d'audio-lecteurs en France, selon le baromètre sur les usages des livres numériques et audio.  

>> Spotify investit dans le livre audio en rachetant la plateforme spécialisée Findaway

Les maisons d'éditions rivalisent d'idées sonores pour décliner leurs livres en version audio, avec, par exemple, des lectures par l'écrivain lui-même, ou même des films à écouter. "J'ai commencé à en écouter tous les jours en allant promener mon chien, trente minutes le matin, trente minutes le soir, explique Marie, trente ans et audio-lectrice depuis un mois. Cela me permet d'être libre, de faire autre chose et de lire en même temps. Cela me crée aussi un défi pour terminer un livre le plus vite possible.

39 ans, l'âge moyen de l'audio-lecteur en France 

À l'inverse, Sylve, lui, ne veut absolument pas faire autre chose en même temps. Ce Parisien écoute des livres, avec son épouse, depuis le confinement. "Ça nous remplace une série Netflix. Avec une lumière tamisée, quand on écoute, je rentre vraiment plus dans l'histoire", assure-t-il.

Sylve a 39 ans, c'est-à-dire l'âge moyen des audio-lecteurs en France. Ils sont ainsi plus jeunes que les clients habituels des librairies, mais aussi moins sceptiques, selon Valérie Lévy-Soussan, PDG d'Audiolib et présidente de la commission livre-audio au Syndicat national de l'édition.

"Les jeunes lecteurs n'ont pas du tout cette espèce de barrière mentale qui tend à dire que le livre audio est destiné à ceux qui ne peuvent pas lire."

Valérie Lévy-Soussan, PDG d'Audiolib

à franceinfo

"Franchement, c'est quelque chose qui a beaucoup évolué, estime-t-elle. Les jeunes qui sont autour de moi ont toujours un casque sur les oreilles. Il y a cette habitude du podcast et donc toutes ces pratiques d'écoute sont de toute manière en train de se développer." La demande grimpe alors que toute une filière émerge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.