Lettre de Hollande à Obama : la faute d'anglais qui amuse les réseaux

Le président français a ajouté le mot "friendly" à la fin de sa lettre de félicitations adressée à Barack Obama. Mal lui en a pris. Le terme est impropre dans ce contexte.

La formule de politesse a été ajoutée à la main par François Hollande, dans la lettre de félicitations adressée à Barack Obama pour sa réélection.
La formule de politesse a été ajoutée à la main par François Hollande, dans la lettre de félicitations adressée à Barack Obama pour sa réélection. (ELYSEE / FRANCETV INFO)

INTERNET – Petit cours d'anglais sur les réseaux sociaux. La lettre de félicitations de François Hollande adressée à Barack Obama a suscité de nombreuses réactions, mercredi 7 novembre. Au centre des railleries ? La formule de politesse "friendly", écrite à la main au pied du courrier par le président français. Le document a été publié par le compte officiel de l'Elysée sur Twitter : 

Mais les internautes anglophones ont rapidement tiqué à la lecture de la lettre. Car le terme "friendly" n'est pas celui qui sied pour les formules de politesse, puisqu'il signifie littéralement "sympathique". Les formules "friendly regards" ou "friendly yours" auraient été plus correctes, indique le site du Lab d'Europe 1.

(ELYSEE / FRANCETV INFO)

Nicolas Sarkozy avait lui aussi commis une maladresse dans sa lettre de félicitations adressée à Barack Obama après sa victoire en 2008. A la main, il avait écrit "Barak" au lieu de "Barack", comme le rapportait à l'époque le site Mediapart.