Le Pass culture sera généralisé cette année dès la réouverture des lieux culturels

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a confirmé la généralisation du Pass culture en 2021 mais à une date encore à définir et avec un montant "réajusté" suite à l'expérimentation menée.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une jeune visiteuse devant des toiles du Musée d'Art Moderne, Donnation Maurice Jardot, ville de Belefort (Franche-Comté) en mars 2020. (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY)

"L'année 2021 devrait permettre la généralisation du Pass culture, sur l'ensemble du territoire avec un montant réajusté au regard des comportements constatés dans le cadre de l'expérimentation", a indiqué la ministre de la Culture Roselyne Bachelot mardi 12 janvier devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

Les moins de 18 ans pris en compte dans le cadre scolaire

La date de l'entrée en vigueur de la généralisation "doit encore être définie au regard de la situation sanitaire et de la réouverture des établissements et des lieux de culture", a argué la ministre. Cette généralisation "sera accompagnée d'un dispositif complémentaire pour les moins de 18 ans dans le cadre scolaire", a annoncé Roselyne Bachelot, qui a annoncé aussi "une large campagne de communication en direction des bénéficiaires".

Selon ce dispositif lancé en 2019 dans 14 départements pilotes, un crédit de 500 euros sur deux ans est alloué aux jeunes de 18 ans pour puiser dans une série de propositions culturelles, en numérique ou géolocalisées près de chez eux. 59 millions d'euros ont été budgétés en 2021 pour sa généralisation (contre 40 millions en 2020). Des bilans ayant montré que seuls 150 des 500 euros sont dépensés en moyenne, le montant pourrait être revu à la baisse, de 500 à 300 euros.

La généralisation touchera 810 000 jeunes, selon l'Insee. Le grand défi est d'intéresser au Pass culture les jeunes en échec scolaire et ayant déjà un emploi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.