Cet article date de plus de huit ans.

Le 4 mai, que la force soit avec tous les fans de Star Wars

Ce samedi, c'est une journée spéciale pour tous les fans de la saga Star Wars à travers le monde. Car nous sommes le 4 mai, et en anglais, la traduction de cette date ("May, the fourth") s'entend comme "May the Force". Et "May the Force be with you" ("Que la Force soit avec toi") est l'une des phrases les plus symboliques de la saga ; les fans ne pouvaient pas rater l'occasion de marquer le coup.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters Photographer Reuters)

"Que la Force soit avec toi"

Six mots, en français, qui accompagnent le héros - au choix Luke Skywalker, Anakin Skywalker ou encore Obi-Wan Kenobi - dans son combat face aux forces du Mal. Ce n'est pas une nouveauté, en six films, la saga Star Wars a conquis des millions de spectateurs à travers le monde, depuis le premier film, La Guerre des Étoiles, à la fin des années 70.

"Le côté obscur de la Force, redouter tu dois" (Maître Yoda)

Particulièrement inventifs, les adeptes de Star Wars ont eu une révélation il y a quelques années. Tout est parti d'un jeu de mots : en anglais, "May the Force" s'entend en effet comme "May, the fourth", soit "le 4 mai". Un jour bien particulier, donc.

Pour l'occasion, et depuis plusieurs années, les fans du monde entier se déguisent, revisionnent les films et célèbrent leur amour de l'oeuvre de George Lucas. Le site Internet officiel de Star Wars propose aux internautes de se lâcher en ligne, en postant leurs idées les plus originales pour fêter "May the 4th".

Une journée "défouloir" pour les fans de Star Wars, dont certains encaissent encore mal la décision de George Lucas de vendre sa société de production à Walt Disney. Tous n'ont qu'une seule phrase à l'attention des héritiers du créateur de Mickey, aux manettes pour réaliser le septième épisode de la saga : "Que la Force soit avec toi ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.